Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


L'opposant Tchadien,
Abdelmanane Khattab
Paris-France


Plusieurs questions viennent à l’esprit lorsque l’on parle des  jeunes dans la Résistance Nationale : quelles ont été les motivations de l’engagement de ces jeunes dans la Résistance ? Ou pourquoi ces jeunes ont-ils été prêts à risquer leurs vies en entrant dans la Résistance ? Quelle a été la diversité de leurs actions au sein de la Résistance ?

 

Quelles ont été les conséquences de leurs actes de résistance (danger, risques encourus, répression pour certains). Les jeunes qui ont prit l’initiative de rejoindre la Résistance Nationale l’ont fait pour des raisons différentes; ils ont fait preuve d’un grand courage, quelle que soit leur action au sein des groupes de résistants ; nombre d’entre eux l’ont payé de leurs vies, d’autres ont connu la marginalisation dans leurs propres mouvements respectifs. Cela   était confirmé, par un membre de la Résistance  dans son interview, je le cite : «  les places en politique s'arrachent et que personne ne vous accueillera à bras ouverts sous le seul prétexte que vous êtes jeune. » Fin de citation.

 

 La jeunesse Tchadienne a perdu ses repères, notamment son identité.

 

Il faut bien  rappeler que la citoyenneté ne signifie pas seulement l’appartenance aux composantes de la nation, mais un sentiment sincère d’appartenance à la patrie et une volonté inébranlable à la servir à travers l’adhésion à la démarche nationale globale sur le plan social et culturel.

 

Estimant qu’il est urgent de réduire le fossé qui existe entre l’ancienne et la nouvelle génération, nous  proposons d’ouvrir un dialogue direct dans tous les domaines, notamment ceux de la famille et de la jeunesse, est nécessaire afin de redonner  confiance aux jeunes en leur remettant le flambeau et en leur attribuant des postes à  responsabilité au sein de la Resistance Nationale.

 

Dans cette optique, il va s’en dire que l’on  ne peut passer sous silence la déclaration de Djimézé Hamra, rendue récemment publique à travers la presse en ligne nationale et étrangère.

 

Pour rassurer les uns et les autres, cette déclaration entre bien évidemment dans le cadre de l’Union des Forces de la Résistance (UFR), il était simplement question, à ce que certains leaders des mouvements politico-militaires qui étaient au départ réticents, à la coalition, soient désormais convaincus de la nécessité de l’unité des forces pour une lutte commune.

 

Sinon, rien de particulier et de nouveau. L’UFR, existe et avec elle toute sa structure et composante politico-militaire. Toutefois, un toilettage est de plus en plus nécessaire pour dégager la peau morte.

 

La nouveauté, est que le Capitaine Pilote d’aviation Ismaïl Moussa, qui a toujours refusé de dialoguer avec le régime d’Idriss Deby, est désigné officiellement par ses collègues comme autorité politique et militaire sur qui, on peut espérer dans ce combat de longue haleine.

 

 

Il ne faut jamais baisser la garde, la lutte contre le régime mafieux et ses acolytes continue. Il ne faut pas se masquer le fait que notre peuple, et les intérêts de notre beau pays sont gravement menacés. Les troupes restent déterminées et mobilisées pour d’autres assauts contre les forces du mal absolu, incarnées  par ce pouvoir impopulaire d’Idriss Deby Itno.

Les combats, cette fois-ci, risquent d’être beaucoup plus rudes et violents, car les rapports de forces, seront revus de part d’autres des camps opposés.

 

La résistance, est plus que jamais  aguerrie et  déterminée avec un  morale d’acier pour parer à des attaques aériennes et terrestres de l’armée de Deby soutenue et encadrée par les troupes françaises.

 

Néanmoins, la détermination des éléments de la résistance nationale, remportera sur les ennemis de la nation et du peuple qui aspire à la démocratie, au respect des droits de l’homme, à la bonne gouvernance socio-économique et politique avec une gestion transparente des affaires du pays.

 

Nous exprimons, notre préoccupation en ce terme, c’est parce que nul n’est sans ignorer que si le pouvoir d’Idriss Deby Itno, continue à régner au Tchad, en harcelant le peuple, c’est parce qu’il y a des complices au plan local, sous-régional et international, qui obstinément, refusent de voir en face la tragédie subie par nos populations.

 

Pour remédier à ces faits, il convient de souligner que les leaders de la résistance nationale, fassent preuve d’assez de clairvoyance dans leur vision politique en termes de  partage des responsabilités politiques et militaires, à  la jeunesse, celle qui lutte à ses côtés en dépit d’adversité.

 

Que les rapports entre les jeunes et les anciens, soient sains sans ambages, afin de permettre l’instauration d’un climat de confiance, de solidarité et de fraternité, d’entraide, sans calculs politiques ni mépris.

 

La résistance nationale, n’ira pas si loin, si jamais, elle ne prend pas en compte les avis et les propositions  de sa  propre jeunesse.

 

Tous ensembles, faire confiance à la jeunesse, grâce à la ferme détermination de notre peuple, le triomphe est inévitable !

 

Avec la jeunesse  la résistance Nationale triomphera et  le peuple  tchadien se verra garantir ses droits inaliénables à la vie, à la liberté et à la recherche du bonheur à la grâce de Dieu.

 

Abdelmanane Khatab