Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

droit-de-reponse

Reponse a la lettre du 10 avril 2012 par Monsieur pseudo Sagour Erdi
ANIF.


Monsieur Pseudo Sagour Erdi, permettez-nous de rectifier ces quelques incohérences observées dans votre article intitulé « Le Ministre Tchadien est aux sardines ».
D’abord porter des accusations graves de telle nature et sans fondement sur des hautes autorités et se cacher derrière la toile pour ne pas assumer la responsabilité de vos propos est une preuve que vous essayez de dénigrer les actions salutaires posées par Monsieur le Garde des Sceaux depuis sa nomination.


L’objectif caché de votre article est, dans un premier temps, de mettre en mal la confiance du Chef de l’Etat vis-à-vis du Ministre ASF, d’une part et la parfaite collaboration qui existe entre le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, de l’Assainissement Public et de la Promotion de la Bonne Gouvernance et l’Agence Nationale d’Investigations Financières (ANIF), d’autre part.


Dans un second temps, amener l’opinion nationale et internationale à douter, par la désinformation, de nos capacités à vouloir assainir notre économie gage du développement de notre pays.
Pour rappel, l’ANIF est une institution qui a pour mission fondamentale de lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme en Afrique Centrale. Elle se base sur des Déclarations de Soupçon (DS) provenant pour la plupart des assujettis ou n’importe qu’elle autre personne qui pourrait dénoncer des agissements d’individus qu’elle juge suspects. Le blanchiment lui-même est une dissimulation d’argent d’origine criminelle (détournement des fonds, trafic d’organes humains, de drogue, trafic d’influence, corruption, etc.) dans le circuit légal de l’économie.


Par là, l’ANIF apporte son démenti formel sur ce rapport visant le Ministre puisqu’aucune dénonciation ou DS ne nous a été adressée donc aucune enquête ouverte. D’ailleurs, la confidentialité dans le processus de collecte, de traitement et d’analyses des données sur des enquêtes pour élaborer un rapport pour le Parquet ou une fiche n’a pas fait l’objet de codage. Donc, l’ANIF ne se reconnaît pas dans des telles allégations dépourvues de tout fondement.


Tout de même, nous vous invitons à nous faire parvenir toutes vos DS ou vos dénonciations afin que nous puissions combattre, de manière la plus efficace possible, toute tentative de blanchiment d’argent dans notre pays.

La Direction Nationale.