Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Deby oublie vite l’histoire3.png

En lisant l’interview du Président de la République, le tchadien Idriss Deby Itno dans son entretien accordé à l’hebdomadaire « Jeune Afrique » paru ce lundi, nous sommes une fois de plus que sidérés par ses déclarations. Un adage dit-on stipuler : « Dans la vie, on observe et on juge et une fois qu’on se trouve dans l’œil du cyclone, on oublie le passé », c’est l’attitude des personnes peu cohérente dans leurs démarches. Entendre ou bien lire que Deby soutient de tels propos, c’est vraiment ahurissant et d’ailleurs incompréhensible.

En se basant sur l’étonnement de Deby partant de sa déclaration qui suit : « Un soulèvement populaire pacifique comme cela s’est passé en Tunisie et en Egypte est une chose, une rébellion armée comme en Libye en est une autre. Soutenir ce type de phénomène, a fortiori intervenir militairement pour l’accompagner et le faire aboutir,  va directement à l’encontre du traité de l’UA », sur l’intervention de la Coalition en Libye, nous nous demandons si ce Président est conseillé, et si oui, par qui et est ce qu’il écoute les conseils?

Ne pouvant jamais avoir des réponses à nos questionnements, nous voudrions bien rappeler à ce dictateur qui s’accroche que l’histoire est têtue. Pour vous éclairer, en Avril 2006 et en février 2008, Deby a vite oublié l’intervention de l’Armée française et la l’appui logistique de la Libye. On appelle cela de l’ingérence, ou quel type d’intervention.

Le monde entier sait comment Deby est venu au pouvoir. N’eut été la réunion au port d’Amsterdam, Deby ne serait jamais Président. Nous voudrions par là, dire à Deby de se taire et laisser les véritables chefs d’Etat élu démocratique et dans la transparence la plus totale de parler au sujet de la Libye et des autres questions et problèmes de l’Afrique. Monsieur le chef d’Etat Idriss Deby Itno, résolvez vos problèmes internes au lieu de vous mêlez des préoccupations qui vous dépassent.

En vingt ans de règne au Tchad, la famine sévit, le choléra ravage chaque année, l’exode rural s’accentue, le banditisme est croissant, l’économie balbutie, les conditions sociales ne sont pas remplies, la santé reste stagnante dans sa démarches, l’éducation est en décroissance, bref le Tchad est très loin de la démocratie.

 

Le Tchad de Deby se caractérise par le tribalisme, la gabegie, le népotisme, la mauvaise gouvernance, le détournement de deniers publics, la tyrannie, le despotisme. Le despotisme est alors un gouvernement qui ne respecte pas les libertés des individus et dont le principe est la crainte. A quand alors la démocratie, à quand l’épanouissement au Tchad ? Il est préférable à Deby de négocier une sortie honorable en ayant rater la porte de l’histoire du Tchad.

Mahamat Outhman Kréché

Combattant de la Liberté