Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

adramane moussa et baba laddé

  La Centrafrique, terrain de chasse d’un rebelle tchadien

Par RFI

Le général Baba Laddé est un rebelle tchadien qui sévit en Centrafrique. Il est à la tête du FPR, Front populaire pour le redressement, et écume le centre et le nord-ouest de la Centrafrique. La dernière attaque la semaine dernière, entre Damarra et Sibuth, à 75 km seulement de Bangui, a fait trois morts et plusieurs blessés. Le phénomène a pris ces derniers mois une ampleur considérable.

 

Depuis des décennies, la Centrafrique est une terre de transhumance pour les immenses troupeaux qui viennent du Tchad. Le rebelle tchadien Abdel Kader Baba Laddé en a fait l'un de ses fonds de commerce. A la tête d'un groupe armé, le FPR, il rançonne les éleveurs. Il se dit le protecteur de peuls, les Bororos mais ceux qui ne cotisent pas peuvent y perdre leur troupeau.

Cette manne lui permet aujourd'hui de recruter d’anciens coupeurs de routes centrafricains, jeunes désoeuvrés, mais aussi des mercenaires nigérians, camerounais ou tchadiens et de s'équiper en véhicules et en armes, y compris des armes lourdes.

Une source bien informée estime que son mouvement pourrait compter aujourd'hui un millier d'hommes répartis en différents groupes du centre au nord-ouest du pays .Le groupe a pris une telle ampleur qu'il inquiète les Nations unies et l’Union africaine. La classe politique s'interroge : pourquoi les forces armées centrafricaines ne le boutent pas hors de Centrafrique ? Y a-t-il des intérêts, des complicités avec le pouvoir de Bangui, quel est le rôle du président tchadien Idriss Déby ?

En attendant, dans son fief, près de Kaga Bandoro au nord de la capitale centrafricaine Bangui, Baba Laddé reçoit, pose ses conditions pour son éventuel retour au Tchad. Il n'est jamais inquiété.