Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

MESSAGE A TOUS LES TCHADIENS EPRIS DE PAIX ET DE JUSTICE :

Chaque fois qu'on pose le problème nord-sud, les gens crient au scandale. Quelle est notre intention réelle ? Notre intention réelle est de refaire l'unité nationale détruite par nos aînés. Nous sommes pour un Tchad uni, du nord au sud. Mais cette unité ne doit pas être uniquement sur les lèvres.

Cette unité doit être réalité palpable. Pour parvenir à refaire cette unité à laquelle nous tenons tous tant, il faut qu'on pose tous les problèmes sur la table et qu'on les discute en toute franchise. Et le problème nord-sud est une réalité qu'on ne doit pas contourner sous aucun
prétexte que ce soit. Surtout que certains internautes nordistes écrivent de temps en temps que les nordistes sont au pouvoir pour toujours.

 Leur devise est : "plus de sudiste au pouvoir". Déby qui est au pouvoir, est contre la création de parti politique dirigé par les nordistes, afin de faire l'unité autour de lui contre les sudistes. C'est une réalité ou pas. Lorsque Hissein Habré a clairement posé sur la table le problème nord-sud en 1978, combien de nordistes avaient levé le doigt pour dénoncer cette manoeuvre politicienne mettant en jeu l'unité nationale ? Aucun.

Les nordistes se sont tous rangés derrière Habré contre le sud. Habré n'a jamais été dénoncé, pas suffisamment du moins, par aucun nordiste comme étant un politicien dangereux qui a cassé l'unité nationale.

Revenir sur le passé n'est pas remettre en cause l'unité nationale. Car, comme le dit un adage, quand le passé n'éclaire pas le présent, l'avenir marche dans les ténèbres. Nous avons donc sciemment voulu ouvrir ce débat afin de se dire la vérité dans les yeux. Certes, nous pouvons nous tromper. Mais à nos interlocuteurs de nous démontrer que nous nous trompons.

La paix est un comportement. Nous tenons à le souligner. Or, il est facile au Tchad, d'assister au Tchad à un affrontement intercommunautaire opposant zaghawa et goranes. Le dernier en date a eu lieu en terre camerounaise dans un collège à Ngaoundéré. Il est inimaginable de voir un affrontement inter communautaire opposant des ngambayes aux saras, ou des massas au Mbayes etc. Il n'y a que les nordistes qui aiment bien s'affronter entre communautés ethniques. Et cette réalité est transposée au sommet de l'Etat...

Enfin ! Nous espérons bien nous tromper dans notre analyse.

 Par Incha.