Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

gouvtchad
Cliquez pour agrandir l'image

Le Tchad est le seul pays au monde où le président de la République change des ministres et des premiers ministres comme il veut à l’indifférence totale des hommes politiques, des populations, de la communauté internationale, bref de tout le monde.

Dans l’histoire tumultueuse de l’Afrique, aucun autre chef d’Etat n’a connu autant de premiers ministres que l’Enfant de Deby Itno.


En 20 ans de pouvoir, Deby a connu à lui seul 12 premiers ministre et plusieurs centaines de ministres. la durée de vie moyenne d'un premier ministre au Tchad est de 1,5 ans. Comment peut on planifier, organiser, mettre en œuvre et assurer le suivi d'un programme de développement en 1,5 ans?  quel que soient les compétences, le geni d'un premier ministre, comment peut-il tenir un tel pari? Soyons sérieux au moins un jour.

 

Etre président de la république seul  suffit-il à justifier cette outrancière autorité de Deby qui démet qui il veut de ses fonctions, fait arrêter qui il veut, engage les fonds public comme il veut ?

 

La question mérite sincèrement d’être posé car je ne parviens pas à comprendre comme un seul homme peut cumuler à lui seul tous ses pouvoir sans une moindre contestation de quiconque.

 

L’Assemblée ou une autre institution digne devrait interpeller le président sur ses objectifs en faisant défiler des premiers ministres. Si ce sont des critères de compétence, n’a-t-il pas eu un seul compétent parmi les 12 ancien premiers ministres.


Si l’oiseau rare est difficile à trouver et qu’il demeure le seul tchadien compétent sur les 11 millions que le territoire compte, pourquoi ne cumule t-il pas à la fois les postes de président de la république et de premier ministre.

 

Franchement, ne rien dire face à cette inflation de ministres et de premiers ministres au Tchad est purement et simplement signe d’hypocrisie ou de lâcheté.

 

 Demander à la population de manifester contre cette dictature n’est pas trop demandé. Et c’est le rôle des partis d’opposition, et des sociétés civiles s’il en existe encore au Tchad.

 


Daniel hongramngaye

BP 69742, Ndjamena Tchad

hongramngaye@yahoo.fr