Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

L’interview accordée hier sur  Rfi par Idriss Deby,  avec de  propos  d’une rare arrogance  et de  mépris, ont permis à plusieurs observateurs , analystes politiques et autres éminents journalistes internationaux, travaillant sur le Tchad,  d’évaluer et d’interpréter les réactions du dirigeant tchadien, comme étant des tentatives dissuasives visant simplement à intimider la France, si jamais , elle oserait à renverser son pouvoir.


Mais à vrai dire, nombreux sont ceux qui  pensent sérieusement,  que Paris est lassé par le règne d’un régime clanique qui porte un coup dur à son image de marque  en terme des rapports franco-africains et au plan international avec  ses partenaires occidentaux auprès desquels,  elle déploie d’efforts pour défendre un pouvoir dont la légitimité ne tient qu’au bout des armes au lieu des urnes.


La question qui  ne cesse de revenir, est la suivante : la France cherche bel et bien à se débarrasser d’Idriss Deby au Tchad. Mais elle butte à un obstacle qu’ est celui de sa relève par un successeur dans un paysage politique pusillanime .


Oui ! La classe politique tchadienne souffre d’un animateur et meneur d’hommes capables de focaliser le regard de l’opinion internationale.

L’opposition armée, quant à elle peine à retrouver ses marques, à cause de nombreuses contradictions internes et de l’absence d’un leader consensuel, admis par tous.


Le peuple tchadien, totalement étranglé, reste dans une posture attentiste d’un hypothétique changement de ce régime qui souffre d’un syndrome multi- viscéral  de déficience en matière démocratique, de la bonne gouvernance politique et socio-économique sans  compter avec ses dérives autoritaires dont  les populations paient les frais.

 

Jamais un homme et son clan, n’ont  brutalisé, humilié  et terrorisé autant leurs propres concitoyens dans une totale impunité et de l’arbitraire aussi bien à l’intérieur qu’au-delà  des frontières nationales.


Ce terrorisme d’Etat reflète la pire barbarie d’un autre âge de la race humaine.


Les nations libres,  éprises de justice doivent sortir de leur léthargie pour apprécier avec plus d’objectivité et  sans précédent,  la gravité de la situation qui  prévaut au Tchad et aider son  peuple à sortir  des règnes des  pouvoirs claniques et  absolutistes, devenus des véritables carcans à tout essor socio-économique du pays.


Nguebla Makaila