Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Goukouni-redige432.jpg 

M. Goukouni Weddeye, ancien président du Tchad de 1980 à 1982.

Les rumeurs persistantes répandues dans la capitale tchadienne, font état du départ de Ndjaména, de l’ancien président tchadien, Goukouni Weddeye, fils de Derdeï , qui, après avoir décidé de rentrer au bercail et finir le reste de sa vie, le voilà de nouveau, ressortit et contraint  en exil.

Le problème est que Goukouni Weddeye, dans sa volonté et sa furie de faire la paix avec Deby, a privilégié une approche simpliste de résolution de la crise tchadienne dans sa vision globale.

 

Il a surfé sur les liens ethniques, claniques et régionalistes, et autres considérations pour se rapproche du pouvoir en place et dit-il se mettre aux services de son pays.

 

Quand on est issu  du rang de « prince » comme  se réclame, l’ancien Président tchadien,  on doit peser lourd dans les négociations politiques. Or, lui, en a apprécié sous une vision réduite la question de la recherche de la paix au Tchad en oubliant qu'avec Idriss Deby, tout le monde, sans distinction, est systématiquement dévalorisé et humilié, le prestige perd sa place.

 

Si l’information se confirme d’ici là, sur le départ du Tchad de Goukouni Weddeye, il doit tirer l’unique leçon historique sur la résolution du conflit tchadien.

 

Pour de nombreux Tchadiens épris de justice sociale, du droit, de la paix, de l’unité nationale et de la dignité humaine de vouloir vivre chez soi dans les conditions requises,  l’exil est une contrainte à défaut d’une approche globale de la crise tchadienne, totalement bloquée par Ia seule personne d’Idriss Deby.

 

Makaila Nguebla