Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

L300xH225_degerpissementss-c37b5.jpg

« Magouille dans l’indemnisation des victimes d’expropriation à N’Djamena !

Apres le quartier Gardolé, c’est le tour de Bololo »

Une partie de Bololo, un des vieux quartiers de la ville de N’Djamena sera rasé du plan de la municipalité. C’été le vendredi 5 novembre 2010 que les habitants du quartier Bololo étaient surpris par les croix marquées sur leurs maison, signe de déguerpissement et le 10 et 11 novembre 2010 respectivement ils ont été convoqué au 2ème arrondissement et à la mairie pour apprendre la nouvelle de leur délogement.

Un comité a été mis sur pied, constitué du ministère des infrastructures, de celui de l’aménagement du territoire et des services techniques de la mairie a fait un travail de recensement puis une évaluation des maisons concernées dans le but de les indemnisés.

Parallèlement au comité ministériel, les habitants du quartier avaient aussi pris l’initiative de mettre sur pied une commission chargée de défendre les intérêts des victimes visées par le déguerpissement et qui devait servir de cadre de concertation et d’échange avec le comité ministériel. Malgré l’initiative des habitants de ce quartier, leur commission n’a jamais été étroitement associée dans les décisions la touchant.

Le pire à craindre, en ai que depuis trois (3) semaines, des rumeurs courent comme quoi le comité technique ministériel a finalisé et déposé son rapport auprès des instances indiquées et le fonds pour l’indemnisation des victimes seraient même déboursés par le Trésor Public, reste à remettre seulement aux concernés.

Or la population de Bololo est condamnée à vivre toujours le calvaire du simple fait que certains kleptomanes, habitués par des malversations et ne craignant pas les conséquences dont ont subi leurs analogues sur le dossier d’indemnisation de Gardolé, ne servant pas des leçons infligées aux prévaricateurs depuis quelques temps avec la perte de leurs hautes fonctions, continuent à bloquer le dossier  dans l’optique de réviser le calcul fait par la commission pour trouver leurs propre compte a bâtir les châteaux de leurs rêve.


Une affaire délicate à suivre………………….

Source: anonyme