Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

M.Gustave Mbailaou Bétar, membre de l’Union des Syndicats du Tchad (UST) et fonctionnaire au Ministère de l’Agriculture est décédé dans des conditions suspectes.

Pour avoir pouffé un rire lors de l’audience dans l’affaire  de l’Union des Syndicats du Tchad et Ndjaména-Bi-Hebdo,M.Guistave a été arbitrairement condamné  sur le champ  à trois mois de prison ferme et à une amende de 100 000 francs CFA (154 euros) pour outrage à magistrat.

De septembre jusqu’à l’annonce de son décès dans de conditions suspectes, Gustave a perdu la voix,sa tête et son cou enflés, sa gorge bouchée et son coté calciné.

Même dans le coma, la prison refuse à ce que l’emmène  Gustave à l’hôpital. Devant l’instance de sa femme et de ses parents, il a été emmené à l’hôpital Général de Référence. Le médecin a son tour refuse de le prendre en charge que mourant Puis, il a été emmené à une clinique privée qui décline.

Par la suite, Gustave a été emmené dans une clinique de son propre cousin qui le conduit à la garnison. On lui trouve une chambre.

Mais le service pénitencier envoie la gendarmerie pour le ramener en prison. C’est au moment des discussions avec la famille de Gustave que ce dernier est décédé d’une prétendue varicelle.

 

Que lumière soit faite sur  cette mort suspecte de Gustave Mbailaou Bétar !

Nos condoléances à son épouse et aux membres de sa famille ainsi qu’à l’Union des Syndicats du Tchad (UST) qu’il a défendue.


La rédaction du blog de makaila