Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

1303985932229

Monsieur Idriss Deby Itno sauvez l'Enseignement Supérieur

 

Hisham ISHAQ
Les derniers remous au Ministère de l’Enseignement Supérieur sont fabriqués de toute pièce par les responsables dudit ministère même car ils rêvent de faire partir Idriss Deby Itno. Ils ont d’abord détourné la bourse des étudiants pour 6 mois pour les pousser à se soulever et pour que la police et l’armée tirent sur eux. Ce qui révoltera les parents qui descendront également dans la rue et créeront des troubles incontrôlables dont on peut déjà imaginer les conséquences. Dieu merci cette stratégie a échoué, car les étudiants ont été sages et ont répondu à votre appel pour reprendre les cours.

Rappelons qu’on vous a fait signer un décret supprimant les élections à l’Université de N’Djamena, juste pour susciter des troubles. Pourtant c’est un acquis. L’exercice de la démocratie doit se pratiquer d’abord à l’Enseignement Supérieur. C’est depuis 1994 que les enseignants-chercheurs de l’Université de N’Djaména votent. L’assemblée générale du SYNECS du 15 septembre 2011 a failli dégénéré en bataille rangée entre les enseignants-chercheurs et les décrétés qui étaient venus en mission uniquement pour perturber l’A.G. Suite à cette assemblée générale, ils ont fomenté pour que le SYNECS soit suspendu. La délivrance d’une simple autorisation pour que le Syndicat du Supérieur puisse fonctionner traîne toujours dans les locaux du ministère de l’Intérieur. Tout cela n’a qu’un seul but : mécontenter les enseignants du Supérieur pour qu’ils se soulèvent.

N’ayant pu atteindre l’objectif visé, c’est-à-dire créer suffisamment des troubles au ministère, ils vous ont fait encore signer des décrets délocalisant la Faculté de Droit et Sciences Juridiques et la Faculté des Lettres et Sciences Humaines à Abéché, Ati et Sahr. C’est justement pour faire déborder le vase. Et les enseignants-chercheurs en ont finalement marre. Une telle chose ne s’est jamais faite dans aucun pays du monde. C’est uniquement pour semer des troubles. Cette délocalisation s’apparente à la déportation tout court. C’est le terrorisme d’Etat.

Tout le monde sait pertinemment qui sont ces fauteurs en eaux troubles : ce sont les membres du réseau de l’Enseignement Supérieur qui sont bien connus : MAHMOUT YOUSSOUF, AHMAD TABOYE, MAHAMAT BARKA et MALLOUM SOULTAN. TABOYE veut régler son compte aux enseignants pour avoir été chassé du ministère. Les enseignants ont-ils signé son décret ? Quant à Malloum SOULTAN, il a une haine contre les enseignants de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines parce que dans cette Faculté il y a deux PROFESSEURS TITULAIRES et il a peur que l’un d’entre eux le remplace. Alors il fait tout pour les éloigner le plus loin possible. Si Malloum Soultan était un vrai musulman, il ne devrait même pas faire ça, car quel que soit alpha, Dieu qui l’a mis là va également l’ôter de là. Seul Dieu fait ce qu’Il veut. Cette délocalisation ne s’explique que par les humeurs des membres du réseau qui sont tous PLD, aucun d’eux n’appartient au MPS, même s’ils vo nt en catimini retirer la carte du parti au pouvoir. Les a-t-on jamais vus dans les manifestations du MPS ?

Ceux-là font sûrement faire pression sur le Ministre, soit pour qu’il utilise des méthodes d’intimidation, soit qu’il ferme l’Université de N’Djamena. Il est spécialiste dans l’art de fermer cette université. Le problème de la bourse n’en est pas un. Si on la payait régulièrement comme cela s’était fait dans le passé, il n’y aurait aucun problème. Le président Déby doit donc contrôler ces éléments nuisibles que sont les membres du réseau. Aucun enseignant du Supérieur n’ira nulle part. Pourquoi ne veut-on pas la paix sociale ?

 

HISHAM ISHAQ