Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

(Xinhua) — Les pluies, très abondantes cette année au Tchad, ont causé d’énormes dégâts humains et matériels dans plusieurs localités du pays. Pouvoirs publics, personnes anonymes et partenaires internationaux s’activent à secourir les populations sinistrées.

"Après une tournée dans les dix arrondissements de la capitale à compter du 13 septembre dernier, il en a résulté un bilan de 18 cas de décès, 64 blessés dont une trentaine de fractures, plus de 6.000 maisons écroulées et inondées, voire des établissements d’enseignement public ou privé", déclare Djimet Ibet, maire de la capitale.

Au plan national, 17 régions ont été touchées, avec 542.123 personnes, des dizaines de milliers de maisons détruites et 255. 719 hectares de cultures inondées, ainsi que des écoles, des centres de santé, des routes, des ponts et des digues, selon les estimations officielles rendues publique au début du mois.

Sur instruction du président Déby Itno, le gouvernement a débloqué 1 milliard F CFA pour voler au secours des sinistrés sur l’ensemble du territoire national. Sur cette enveloppe, 250 millions F CFA ont été remis aux communes les plus touchées de la capitale.

Dans beaucoup de localités où l’eau a tout envahi, des équipes de secours se sont déplacées en pirogue motorisée pour acheminer du matériel de première nécessité aux sinistrés : du savon, de l’eau de javel, des moustiquaires, du chlore, des bâches en plastique, des pulvérisateurs, des sachets PURE pour purifier l’eau, etc.

Selon le maire de N’Djaména, Djimet Ibet, et le délégué du gouvernement, Issa Ajideï, l’aide de plus d’un milliard de francs CFA accordé par le gouvernement aux victimes, n’a été qu’un coup d’épée dans l’eau.

Au regard des bilans catastrophiques, et considérant les crues des fleuves, les autorités municipales de la capitale ont pris l’ initiative d’organiser une opération dénommée "coup de coeur" en faveur des sinistrés. L’opération a été lancée le 20 septembre 2012, au ministère des Affaires étrangères, sous le parrainage de Mme Hinda Déby Itno. La Première dame du Tchad a montré l’exemple en remettant 1.000 nattes et 500 couvertures.

D’autres personnalités et personnes anonymes l’ont suivie. À chaque donateur est remis un reçu portant le sceau de la mairie, ce qui lui permet ainsi de contrôler l’effectivité du transfert dans le compte de la commune. Au total, plus de 59 millions F CFA ont été collectés ce jour-là.

L’opération "coup de coeur" se poursuit à l’hôtel de ville jusqu’au 27 septembre 2012. Les dons peuvent être faits en espèces, en chèque ou en nature. "Il est des moments qui rassemblent parfois les hommes de toutes les couches sociales, les appelant ainsi à la solidarité nationale. La quantité de l’assistance importe peu, mais le geste console et réconforte", exhorte le Premier ministre, Emmanuel Nadingar.

Le maire invite tout esprit animé de solidarité, à se rapprocher de ses services pour prendre connaissance des numéros bancaires afin d’effectuer tout versement utile. "Il faut non seulement secourir les sinistrés, mais aussi appuyer la commune de la capitale dans la réalisation des aménagements nécessaires en vue d’éviter à l’avenir de telles catastrophes", explique Djimet Ibet.

"J’émets le voeu que cet élan humaniste ne se limite pas seulement à la ville de N’Djaména, mais qu’il s’étende à toutes les régions du Tchad où les inondations ont causé des sinistres", déclare Mme Hinda Déby Itno. La Première dame a invité tous les fils et toutes les filles des régions touchées par les inondations à poser cet acte citoyen : celui de s’organiser au niveau local pour assister leurs parents victimes de cette calamité. Et les promoteurs des secteurs publics et privés, les partenaires au développement et l’ensemble des Tchadiens et Tchadiennes à apporter leur concours aux sinistrés d’inondations.

La République de Chine, par le biais de 19 entreprises chinoises présentes au pays, a remis vendredi un chèque de 51 millions F CFA au gouvernement tchadien. "C’est dans le malheur qu’on connaît les vrais amis", rappelle Mme Fatimé Issa Ramadan, ministre tchadien de la Famille et de la solidarité nationale.

Mi-septembre courant, des agences des Nations Unies (dont UNICEF, PAM, OMS, OCHA), ont mené une mission commune dans trois des régions inondées. Un rapport global, en finalisation, sera transmis au siège des Nations Unies pour une intervention rapide en faveur des sinistrés.