Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Bonjour Makaila

Je vous demande de bien vouloir publier cet article,

Merci d'avance

Yasmine

 **********************************************************************************

Réponse à Abderhaman Taha Moussa au sujet de la gestion mafieuse du  Ministre de l’Education Nationale du Tchad

Cher Monsieur ATM

Je viens de lire et relire votre article sur le Ministre de l’Education Nationale, que je qualifierai clairement de haineux, article aux termes duquel vous portez atteinte à la personne de ce dernier sans pour autant mesurer la gravité des conséquences de vos propos. Vous avez, soit par naïveté, soit par désinvolture ou encore par ignorance, étalé vos insuffisances aussi bien communicationnelles qu’administratives aux yeux de tous les internautes.

 

Vous affirmez que le Ministre est semi-analphabète. Vous portez là un jugement tout à fait chimérique dans la mesure où vous-même et tous vos semblables reconnaissez en lui un docteur, et comme tel, il ne peut, en aucune manière, être considéré comme un semi-analphabète. A moins que vous ayez une perception singulière du terme qui vous est propre ; on ne sait jamais. Vous continuez dans votre lancée en affirmant, je vous cite : « La gestion du système éducatif, requiert une personnalité responsable, d’envergure et du domaine c'est-à-dire une personne qui connaît au moins l’éducation nationale et la langue française …» Quelle honte ! N’avez-vous pas vu des médecins diriger le Ministère de l’Education ?  des officiers de l’armée, des commissaires de police, des professeurs des Mathématiques à la santé, etc. ? Je ne vous apprends rien car étant cadre supérieur de ce Département ministériel, vous êtes imbu, mieux que quiconque, des ses réalités.

 

Apprenez aussi, Monsieur, et j’espère que vous êtes ouvert et réceptif aux critiques comme vous aimez le faire aux autres, que la maitrise du français n’est pas du tout une condition sine qua non pour réussir sa mission de Ministre de l’Education au Tchad. Des arabophones y ont déjà, par le passé, fait leur preuve. Mais qu’à cela ne tienne, un tour en Egypte, en Algérie, aux USA ou encore en Angleterre vous fera certainement changer de vision sur la maitrise de la langue française que vous vénérez tant.

 

Pourtant, Monsieur le fonctionnaire de l’Education, en parcourant votre article, on n’as pas l’impression d’avoir à faire à un vrai fonctionnaire du MEN ; la raison est assez simple : vous ne maitrisez pas le français qui vous tient tant à cœur et dont vous défendez la maitrise avec véhémence. Aucun des paragraphes n’est épargnée de fautes soit grammaticales, soit d’orthographe. Vous devrez en avoir honte! Que faites vous réellement au MEN. Je pense que les personnes de votre espèce sont celles qui induisent en erreur nos enfants à l’ecole et qui sont à la base de baisse ne niveau dans le pays. Votre article serait donc mieux apprécié si vous n’aviez pas évoqué les insuffisances linguistiques de votre Ministre. Vous creusez là un trou pour autrui, mais vous y tombez sans le savoir.

Par ailleurs, vous semblez avoir d’expériences intéressantes. Malheureusement, ce que vous avez accumulé comme connaissances tout le long de votre carrière ne vous a servi à rien ; au contraire cela vous détruit. C’est pourquoi un désapprentissage vous sied raisonnablement ; puis il vous faudra réapprendre seulement ce qui vous sera utile tant pour votre carrière professionnelle que pour vos relations sociales. Car, les éléments que vous avez fournis en guise de support à vos propos ne sont pas du tout objectivement vérifiables quoique vous sembliez être sûr de vos sources. Au cas où l’on vous mettra devant vos responsabilités, ces sources, dont vous êtes très confiant, vous dénieront et vous vous enfoncerez seul. Vos épaules ne seront pas assez larges pour supporter le faix de cette responsabilité. Conséquence : lamentations, regrets, etc…    

Deux conseils :

-          Améliorez votre français si vous voulez parler des insuffisances des autres en la matière.

-          Evitez les « il semble »