Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ABOUD.jpg
M.Abdelwahid Aboud Mackaye.

Message du Vice-Président de l’UFR et Président de l’UFDD-F au peuple tchadien à l’occasion de l’année 2010

 

Le Vice-Président de l’UFR, Abdelwahid Aboud Mackaye

A mes Chers Compatriotes, Tchadiens, Tchadiennes

 

A l’orée de l’année nouvelle 2010, permettez-moi de vous adresser de tout mon cœur, mes meilleurs vœux. Que cette année soit garnie de bonheur, santé, prospérité, longévité, unité, concorde et justice. Et aussi, que Dieu le Tout Puissant nous permette de résister face à cette dictature qui continue malgré nos efforts à détruire l’économie de notre chère patrie. Je vous rassure que l’opposition armée est et restera, nous le souhaitons, " l’espoir du peuple". C’est pour nous une exigence essentielle.

 

Chers frères et sœurs, nous avons un grand espoir et un moral de fer, dans peu de temps nous serons de force ou de gré avec vous pour la construction de notre chère patrie.

 

En cette heureuse circonstance, je vous demande au nom de mes camarades de lutte, de nous pardonner, si vous vous êtes vus offensés par nous ou nos actions, directement ou indirectement.


Je profite de cette occasion combien importante pour vous dire que vous êtes certes au bout de votre calvaire, car vos vaillants combattants et leurs dirigeants sont convaincus de vos souffrances et sont prêts à la conquête de la liberté, de la paix et de la justice. Ils attendent comme des chevaux au bout de la piste de la course hippique pour se déverser sur la capitale comme se fut celle du 02 février. Tout ce que vous entendez à travers le media virtuel sont des œuvres mensongères orchestrées par la bande des malfaiteurs de N’djamena et leurs complices.

 

Nous avons pris les armes pour le bien être social du peuple du Tchad. Le Tchad notre pays qui était hier inconnu, est connu aujourd’hui par l’histoire de ses fils par leur courage, leur franc parlé et leur charité. Tous ces beaux mots font notre fierté, mais qui ont été bafouée par un régime sanguinaire, crapuleux et sans foi, ni loi. Alors face à cela, nous nous sommes vu obliger de prendre les armes pour que le Tchad retrouve sa vraie face, celle connue de son métropole et de toute l’Afrique et partant du monde entier. C’est à dire le Tchad de Mangué, Outel MBono, Issa Talaf et bien d’autre qui sont morts pour les qualificatifs que je viens de citer.


Que cette nouvelle année soit pour nous tous, celle du pardon, de la  tolérance, de la paix, de la prospérité et bien entendu de la victoire sur le tyran qui a mis à genou notre pays tant sur le plan économique que social. Un jour, nous vaincrons « Incha-allah ».Alors ensemble, vous et nous, vers la conquête de ces idées pour lesquelles sont morts nos prédécesseurs.

 

En outre, je voudrais ici, remercier toute la diaspora pour son soutien sans cesse dont elle fait preuve vis-à-vis de l’opposition armée de l’Est du Tchad. Qu’elle trouve ici tout notre attachement et soutien indéfectible.

Encore une fois de plus, mes meilleurs vœux. Et surtout Paix et Prospérité pour notre cher et beau pays. Cette année est celle de la résistance et celle de bouter Deby hors du Tchad.

 

Permettez-moi aussi, de vous exprimer, au nom de notre grand mouvement politico-militaire notamment l’UFR, notre profonde gratitude et notre reconnaissance sociale, fraternelle et amicale pour votre soutien moral.
  

Pour parvenir à ce vœu, il faut un changement. Ce changement comme je le dis tantôt, nous impose beaucoup de sacrifices, afin de parvenir à mettre fin à la dictature qui ronge notre pays depuis presque deux décennies.
 

Chers compatriotes,


J’adresse également mes félicitations aux honorables tchadiens et tchadiennes sans voix qui se sont donnés corps et âme pour la cause nationale et qui continuent à payer le prix dont ils auront les fruits un jour.

 

Bonne et heureuse année 2010 à tout le monde.

 

Vive le Tchad libre et prospère.

 

L’homme qui vous aime tant et sans frontière

 

 

Abdelwahid Aboud Mackaye

 

Hadjer-Marfaïne, le 30 Décembre 2009