Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

religieux

COMMUNIQUE  DE PRESSE

Union des Syndicats du Tchad/Gouvernement : la médiation des leaders religieux est inopportune !

******

La Coordination Internationale des Forces Vives Tchadiennes en Exil (Pôle d’Afrique) exprime sa vive préoccupation devant la montée en puissance de la tension sociale qui prévaut au Tchad entre, d’une part, l’Union des Syndications du Tchad (UST) et d’autre part,  le régime d’Idriss Deby qui refuse, comme à son habitude, toute négociation pour une sortie de crise.

En effet, samedi 08 août 2012, l’affrontement a été évité de justesse entre l’armée et les travailleurs tchadiens venus nombreux à la bourse de travail pour tenir leur Assemblée Générale.

De l’avis de nombreux observateurs, le régime d’Idriss Deby a déployé dans la capitale tchadienne, des milliers de forces de l’ordre pour intimider, dissuader et empêcher les travailleurs de se rendre à la bourse de travail.

Le refus de céder,  la détermination et surtout la mobilisation générale des travailleurs ont triomphé et contraint  l’armée  à reculer.

Au regard de ces tentatives et manœuvres d’intimidations des autorités tchadiennes à l’encontre des paisibles citoyens dont le sort tort est de réclamer simplement l’application d’un protocole d’accord d’augmentation salariale et l’amélioration de leurs conditions de vie, il va sans dire  que la crise est loin d’être débloquée.

C’est dans ce climat d’incertitude totale que l’Archevêque de Ndjamena, le Président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques, le secrétaire général de l’Entente des Eglises et missions évangéliques au Tchad, sont intervenus auprès des responsables syndicaux pour leur proposer une médiation et faciliter le rapprochement avec les autorités.

Toutefois, au niveau de la Coordination Internationale des Forces Vives Tchadiennes en Exil (Pôle d’Afrique), nous estimons que cette médiation est inopportune et intervient dans un contexte où le peuple tchadien est entrain d’inscrire son histoire à travers une revendication sociale et syndicale pour un épanouissement total pour tous contre la barbarie et l’oppression d’un régime liberticide.

Tout ayant du respect à tous les Chefs religieux tchadiens, nous pensons que parmi eux, il y a ceux qui sont proches du pouvoir et roulent pour le pouvoir.

De ce fait, toute médiation venant des religieux politisés, est sujette à suspicion et ne peut être neutre ni juste.

Pour toutes ces raisons, nous :

·     Approuvons entièrement la position actuelle des responsables syndicaux qui ont  poliment décliné cette médiation des Chefs religieux ;

·d .Déconseillons aux  leaders syndicaux de se compromettre avec un régime aux abois au crépuscule ;

·     Demandons aux Chefs religieux de  faire preuve de la compassion et de solidarité aux travailleurs tchadiens en grève et de renoncer à cette initiative de médiation qui donnera du souffle à un pouvoir décrié par le peuple tchadien ;

·        Rendons hommage aux braves travailleurs tchadiens pour leur esprit de corps face aux pressions et intimidations de ce régime indélicat et déloyal dont ils sont victimes.

·    Et enfin, appelons toutes les organisations internationales et la presse à rompre le silence pour informer l’opinion publique sur la situation insupportable que subit le peuple du Tchad face au pouvoir d’Idriss Deby.

Fait à Dakar, le 10 septembre 2012

 

La Coordination Internationale des Forces Vives en Exil (¨Pôle d’Afrique)

Contact presse : vivesforces@yahoo.fr

Tel :  00 221 33 825 93 72

00 221 70 711 67 82