Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

yorofrance24heures.jpgM.Ngarléjy Yorongar, député tchadien

 

Le blog de makaila a été informé par voie écrite, depuis hier, dans la soirée que M.Ngarléjy Yorongar, leader de la Fédération Action pour la République (F.A.R), opposition démocratique au régime tchadien et chef de file du groupe parlementaire de son parti à l’Assemblée nationale du Tchad, a quitté Ndjaména pour Bruxelles où il doit être admis dans un hôpital pour de raison liée à sa santé.

Rappelons qu’en mai 2009, après un refus de visa de Paris,  par son Ambassadeur au Tchad, Bruno Foucher, M.Yorongar était empêché par la compagnie éthiopienne Air-Lines d’embarquer pour Bruxelles sous l’influence du pouvoir d’Idriss Deby, prétextant qu’il ne disposait pas d’un visa, alors qu’il est détenteur d’un passeport diplomatique qui lui confère les prérogatives nécessaires de voyager en tant que parlementaire et conformément à la Convention qui lie le Tchad et la Belgique signée dans les années 1970 et qui reste d’actualité donc valable.

 

Selon nos informations, hier à l’aéroport de Ndjaména, aucune difficulté n’a été observée lors du départ de M.Yorongar pour Bruxelles, car le tollé et l’indignation soulevés l’année dernière suite à son interdiction de quitter le Tchad, restent dissuasifs pour les autorités en place dont l’image du régime au plan international est décrédibilisée par de nombreuses entorses liées au manquement des règles du jeu démocratique.

M.Ngarléjy Yorongar arrivera dimanche 02 mai à Bruxelles, sera hospitalisé le lundi jusqu’au 07 mai prochain pour suivre des traitements médicaux.

 

Si d’un côté le public international reste opposé à la lutte armée comme mode d’accession au pouvoir au Tchad et dans la plupart des pays africains, il est cependant de leur devoir d’appuyer et d’encourager, les efforts individuels ou collectifs déployés sur le terrain par des voix discordantes qui incarnent le combat démocratique face aux régimes anti-démocratiques.

 

Notre blog demande à l’Union européenne (Ue) et aux organisations non-gouvernementales établies sur place de bien vouloir apporter l’aide nécessaire au député tchadien conformément à la volonté et au souci qui les animent sur le Tchad. Car, après la disparition du Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh, une figure pacifique et emblématique de l’opposition civile au Tchad, la classe politique tchadienne est totalement désorientée et déséquilibrée pour retrouver le chemin de la conquête du pouvoir par les moyens et voies démocratiques.

 

La communauté internationale doit donc, nous prouver qu’elle est totalement attachée au processus démocratique, une des conditionnalités pour la paix et la stabilité politique au Tchad où l’on est loin de rompre avec  l’option armée à défaut d’un dialogue politique fécond entre le pouvoir et l’opposition de façon générale.

 

 Makaila Nguebla