Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Médias au Tchad- Reporters Sans Frontière (RSF) est préoccupé par le risque élévé qui pése sur les journaux tchadiens indépendants menacés de fermeture. L'Organisation a appellé la HAMA à renoncer à ces sanctions qui ne se justifient pas // La candidature à la présidentielle 2021 du Maréchal Idriss Deby contestée dans un mémorandum signé par plusieurs partis d'opposition au Tchad qui appellent ce dernier à renoncer à se présenter //

Archives

Publié par Mak

Goukouni-redige432.jpg

La communauté Toubou de la Libye est confrontée depuis quelques  semaines  à une répression sanglante digne d’extermination d’un peuple.

 

D’après nos informations, les combattants toubous ont presqu’épuisé leurs réserves des munitions. Ils se défendent avec les derniers moyens militaires dont ils disposent pour faire  face aux chars de combats et des aviations de l’armée libyenne mobilisée pour exterminer toute une communauté.

Selon toujours certaines sources, les tribus arabes font de porte-à-porte à la recherche des combattants toubous, seules les femmes sont épargnées.

Devant cette situation d’extrême inquiétude, on est tenté de s’interroger sur le silence assourdissant de Goukouni Weddeye, chef traditionnel de la communauté Toubou.

Pourquoi Goukouni Weddeye ne pipe-t-il pas  aucun mot et voit ses parents décimés ?

Pourquoi le Gouvernement tchadien ne se prononce –t-il pas en interpellant l’Union Africaine et les instances internationales sur la situation de nettoyage ethnique en Libye ?

Pourtant, le régime d’Idriss Deby s’est ouvertement opposé contre le pouvoir de Khartoum lorsque la crise du Darfour a éclaté en 2003 et a même soutenu les insurgés darfouris issus des rangs de l’armée tchadienne.

Autant de questions peuplent nos esprits sans trouver des réponses  appropriées.


En Libye, les Toubous ont donc besoin d’une protection humanitaire internationale !

 

La rédaction du blog de makaila