Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

À quoi jouent le président Idriss Deby, son ministre de l'intérieur Hassan Tchonaï et Hassan Yeski Soukaya ?

 

Monsieur Hassan Tchonaï, son titre éphémère de ministre de l'intérieur lui a vraiment rendu fou. Il commença déjà à prendre la place du griot Mahamat Bachar. Il s'est permis de prendre la décision de filtrer le passage des véhicules civils entre le Borkou et le Tibesti et d’interdire aussi la circulation des transports routiers entre le Tchad et la Libye. Le gouverneur du Tibesti a protesté la décision du ministre Tchonaï et a soumis directement aux plus hautes autorités Tchadiennes les doléances de la population du Tibesti relatives à la demande d’annulation de cette mesure qui risque d'empirer la situation socio-économique de cette région.

 

Le président Idriss Deby informé de la réaction du gouverneur de Tibesti, nie en bloc qu'il n'était pas au courant de la décision ministérielle sur la fermeture des frontières entre le Tchad et la Libye et aussi celle concernant le filtrage des véhicules effectuant des dessertes locales entre le Borkou et le Tibesti. Comme d'habitude le président Idriss Deby finit par décliner toute responsabilité. Comme quoi le ridicule ne tue pas au Tchad ! Sans surprise, Idriss Deby a immédiatement donné des instructions fermes et très urgentes à son ministre de l'intérieur Hassan Tchonaï d'annuler la décision de fermeture des frontières.

 

Une autre manœuvre : c'est le retour du général Mahamat Saleh Brahim à la tête du GNNT (Gardes Nationales et Nomades du Tchad). Le retour de l’oncle maternel de Deby en charge de cette unité spéciale sous l’autorité du ministère de l’intérieur, n’est pas fortuit. Cette décision s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie de sécurisation (après le fameux « coup d’État avorté » ou « conspiration ») minutieusement initiée par les proches de Deby et ses nouveaux collaborateurs. Cette nouvelle stratégie consisterait à faire réintégrer au sein de la GNNT, les déflatés et très humiliés de Moussoro, les ex-rebelles en leur promettant grades, argents et véhicules. Bien sûr quelques-uns seront attirés par l’appât. Le président Idriss Deby, c'est un habitué et un expert de cette manœuvre machiavélique, il connaît très bien comment les humilier par la suite, les manipuler et les faire retourner aux moments voulus dans son armée pour lui servir comme des chairs à canon contre toute rébellion qui s’était créée à cause du grand malaise de l'injustice sociale au Tchad, depuis le MDD, MDJT, FUC, UFDD, RFC, SCUT, AN, UFR et tout récemment le MACT.

 

Peuple Tchadien debout ! Trop c'est trop ! Mobilisons-nous pour le changement au Tchad !

 

Doud Djoroua Tebir