Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

LE VENT DE LA PAIX NE SOUFFLERA JAMAIS DU NORD

            Après moult réflexions suite aux différentes analyses faites sur le blog de Mak, je réalise qu’elles convergent toutes vers la paix: il faut la paix au Tchad. Mais, je constate le manque de réalisme dans lesdites analyses et réflexions sur les perspectives de la paix  réelle au Tchad. Personne n’a le courage de dire d’où soufflera le vent de la paix. Du nord ? Décidément non, car l’expérience l’a déjà démontré. Celle du rapport des forces aveugles et sanglantes. Le Nord du Tchad n’a jamais connu de paix et ne s’est jamais efforcé à prétendre vivre la paix. Il ne vit que dans la logique de la violence qui, malheureusement, a ses répercussions néfastes sur les autres régions paisibles. Ainsi le Tchad entier est devenu un pays de violence, du chaos, de guerre, un territoire sans Etat, une jungle.

            Prenant en considération l’expérience néfaste du Nord, la conclusion s’impose de soi-même : le vent de la paix ne pourra jamais souffler du Nord pour un Tchad uni, peut-être pour un Tchad éclaté entre deux (2) Etats, celui du Nord et celui du Sud. En effet, le mode de vie actuel du Nord ne peut permettre de prétendre à la paix. Un mode de vie basé essentiellement sur la logique de la violence, de la force, de la vengeance, de la rancœur, du vol, de la facilité, etc. 

            Le vent de la paix ne pourra souffler que des autres régions du Tchad, hormis le Nord vu son style de mode de vie précité. Par conséquent, il faut que le Nord, pour un Tchad uni et paisible, fasse preuve de l’humilité et accepte de céder le pouvoir aux autres régions.

            En effet, le pouvoir n’est pas synonyme de force aveugle comme l’a prouvé jusqu’à présent le Nord. Il signifie réflexion, méditation, justice, raison, humilité. Ce qui, malheureusement, manque au Nord.  Celui-ci ne croît qu’à l’argument de la force aveugle et sanglante. D’où les conséquences suivantes connues du monde entier: le Tchad, un pays de guerre, de violence, de barbarie, de criminalité, de corruption, de grand banditisme, de rébellion, etc. 

            Je reste convaincu jusqu’à preuve du contraire que rien de bon, en ce qui concerne la paix au Tchad, ne viendra du Nord dans les conditions actuelles du mode de vie du Nord. Celui-ci ne s’est jamais remis en question quant à la gestion paisible du pays depuis l’indépendance. Il fait confiance à la force aveugle et s’y enferme définitivement. La force est brute, elle est animale. Elle relève de la bassesse humaine. Il faut que le Nord se retire du pouvoir, s’y prépare et se débarrasse de sa force brute, aveugle avant de prétendre assumer la responsabilité de la chose commune pour un Tchad paisible. Ce n’est qu’à cette condition que l’on peut prétendre parler d’un Tchad uni et paisible si le Nord doit le diriger.

            A la lecture de cet écrit, peut-être mes compatriotes ressortissants du Nord peuvent penser que je porte atteinte à leur intégrité. Telle n’est pas mon intention. C’est le souci d’un Tchad uni et paisible qui me pousse à dire la vérité. Il faut que le Nord se débarrasse de sa carapace de force aveugle pour en prendre celle de la paix. Car, la paix est un accouchement pénible. C’est pourquoi j’interpelle le Nord à s’y préparer en remettant en cause son mode de vie actuel. Peut-être le temps qu’il a mis au pouvoir pour diriger lui permettra de s’y préparer. La paix est un comportement humain, raisonnable, responsable. Autrement dit, il faut une éducation ou rééducation du Nord avant de prétendre parler de la paix et de la vivre véritablement dans un Tchad uni. Car, la violence jette le développement en arrière.

TMM