Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

doigt

 

Fédération, Action pour la république
(FAR/PARTI FEDERATION)
N’Djaména, le 24 avril 2012


Communiqué de presse : L’offensive de disqualifier et d’acheter la conscience des conseillers respectivement par Nadji Madou, le Premier Ministre Emmanuel Djélassem Nadingar Naïnang et leurs hommes de mains pour prendre la Mairie de la ville de Doba double d’intensité.

A Doba, M. Nadji Madou porte plainte en référé devant le Président du Tribunal de première Instance de Doba, le 23 avril 2012, «constater la démission» du conseiller Bémbatnan Raison qui préfère tout simplement voter pour l’opposition conformément à un accord dument signé avec le consentement verbal de ce même Nadji Madou. C’est un mois après la signature de cet accord que M. Nadji Madou conteste ce même accord après un passage chez les dirigeants du Mps. Mais, M. Bémbatnan Raison refuse de le suivre dans cette logique. M. Nadji Madou n’a qu’à se référer à la jurisprudence née de la décision n° 089/PCC/SG/2011 du 11 octobre 2011 du Conseil Constitutionnel relative à la plainte de même nature que nous avons déposé contre le Député Fédéraliste Madtoïngué Bénelngar en y joignant les décisions de sa suspension et de sa révocation.
En effet, vers 21 heures de la même date du 23 avril 2012, à bord de véhicule V8 de Nadji Madou immatriculée 18C8184D, des inconnus débarquent au domicile de M. Bémbatnan Raison sous prétexte de lui remettre une convocation du Président du Tribunal de Doba. M. Bémbatnan Raison étant absent de la maison, sa femme refuse de prendre la convocation tout en dénonçant un complot tendant à faire du mal à son mari à pareille heure. Les inconnus ont quitté le lieu. C’est dans la matinée, du 24 avril 2012 que le chef de quartier a remis cette convocation à M. Bémbatnan Raison. C’est alors qu’il a appris qu’il est convoqué par le Président du Tribunal de Doba. Toutefois, faut-il rappeler que les Tribunaux de première Instance ne sont compétents que pour les infractions avant la proclamation des résultats par la CENI et par la Cour suprême. Ils ne sont pas compétents après ces résultats. Sauf, par extraordinaire, sinon le Tribunal
de Doba ne peut que débouter M. Nadji Madou.
Par ailleurs, en s’adonnant à des manœuvres dilatoires, le Premier Ministre Emmanuel Djélassem Nadingar Naïnang et ses hommes de mains renvoient manu militari à son Bongor natal le Délégué général du Gouvernent auprès de la Commune de Doba qui s’apprête à installer le bureau du Conseil municipal prévu pour, le 24 avril 2012. Ces manœuvres de dernière minute ayant  pour objectif d’avoir le temps nécessaire pour réduire le nombre des conseillers liés par l’accord suscité notamment par la plainte de Nadji Madou ou d’acheter la conscience de ces dits conseillers qui les empêchent de dormir. C’est ainsi que les Députés Djidengar Ndjedi Baasa et Aynmadji Opportune du Mps ont arraché un accord à l’URD le 23 avril 2012 par l’entremise de Josias Mognangar Ngarsouledé et du Pasteur Madjindengar Boldoum. Rappelons que ces deux signataires au nom de l’URD ont défrayé la chronique ces derniers temps. Le Député Josias
Mognangar Ngassouledé dont son siège de député est acheté à 8.000.000 F CFA  a reçu 30.000.000 F CFA  pour acheter la conscience des conseillers. Il a reçu à corrompre le Conseiller Pasteur Madjindengar Boldoum avec une somme de 3.000.000 FCFA. Ceux-ci ont confessé leurs péchés dans leurs églises respectives à Doba (lire sur le blog Makaila:nguebla  du 18 avril 2012 : «l'âme tchadienne se réveille»-t-elle à Doba !)
P. Le Far/Parti Fédération,
Le Coordinateur Exécutif Fédéral,

Le Député Ngarlejy Yorongar