Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

J'ai pu lire dans le compte rendu du conseil des ministres, l'adoption par ce dernier d'un projet de loi rectificative de la gestion 2010 et le contrat d'un prêt auprès d'un "pays amis". Ne cherchez pas loin.

 

Le pays en question n'est rien d'autre que la Chine. Le prêt en question n'est pas un prêt octroyé dans les conditions normales du marché. Le chinois accorde des prêts sur gage. La banque mondiale et le FMI ayant fermés les robinets de prêts au Tchad ou plus particulièrement à Déby pour sa gestion calamiteuse de la ressource pétrolière, ces institutions ont tous simplement placés en bonne place le Tchad sur la liste des pays à risque de cessation de paiement et d'insolvabilité. Résultat des courses, les principaux créanciers rechignent à octroyer des prêts ou de refinancer notre dette. Plus grave encore, les créanciers du Tchad avec ce contexte de crise financière, ont demandé une évaluation de nos avoir à l'étranger et de la réserve de pétrole. C'est dans ce contexte que les chinois interviennent en bon usurier pour accorder des prêts sur gage sur nos réserves de change ou en bons du trésor tchadien.

Le risque dans cette forme de prêts, est qu'à terme si les chinois constatent qu'il n'y a plus moyen de récupérer leur argent, ce qui est plus que probable vu la trajectoire financière de Déby ,ils demanderont une hypothèque sur le Tchad en d'autre terme s'approprier ce qui restera à tirer du Tchad au grand dam des tchadiens. Puisqu'un pays n'est pas une entreprise où on peut déposer le bilan, la conséquence immédiate de ce scenario catastrophe sera sans nul doute, le gel des salaires du public comme du privé. La liquidation du patrimoine à des privés, probablement étrangers, des hôpitaux, des terres arables, des routes etc etc..

 

Bref une mise sous curatelle pour le restant de nos jours.

 

Mes chers frères, ce que je vous dit n'est pas farfelus. Réveillez vous ! Déby et ses apprentis économistes entrainent notre pays dans une situation économique qui à terme nous privera de notre patrimoine national.

 

A titre d'illustration, pour vous faire bien comprendre ce qui se passe, je citerais une phrase du président Jacques Chirac dite en 2006 au Cap en Afrique du Sud dans un tout autre sujet : "....notre maison (Tchad) brule et nous regardons ailleurs..."

 

Al hadj Bottoni Ma Sandouck

N'Djamena - Tchad