Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

presidentdeby1.jpg

Fédération, Action pour la République

(Far/Parti Fédération)

Coordination Exécutive Fédérale

B.P 4197 N’Djaména

 

                                              Communiqué de presse 

Le Mps et la CENI roulent pris les mains dans le sac des magouilles.

La première liste des candidats du Mps que nous avons reçu, le 9 décembre 2010, à peine sortie des impressions a été revue et corrigée. Puis, le vendredi 10 décembre 2010, le Mps revoie sa copie en biffant certains candidats pour les remplacer par des grosses pointures obligeant ainsi la CENI à proroger de deux jours le délai butoir de clôture fixé initialement le 10 décembre 2010 à minuit pour le 12 décembre. Ainsi, le dimanche, le 12 décembre 2010 à 17 heures est date et l’heure de clôture des dépôts des candidatures aux législatures du 5 février 2011. Or, les candidats de dernière heure qui sont parachutés presque le 11 décembre 2010, tels que Abakar Ramadane au Lac Fitri, Ali Até Adoum à Dagana, Saleh Abakar Mahamat à Dababa, Djimtibaye Lapia et Ndoyam Todjingar à Mandoul Oriental, Boukar Palipi àMayo-Lémié, Haroun Kabadi et Tagui Bickià au Lac Iro,Habib Seid Brahim à Kimiti, Abakar Outman Djamé et Mahamat Togoï au 1er Arrondissement de la ville de N’Djaména, Abba Djidda Mahamat et Mme Doubangar Fatimé au 3ème Arrondissement,Mahamat Ibni Bicharaau 9ème Arrondissement sont d’abord surpris et n’ont pas le temps matériel d’apprêter leurs dossiers de candidature étant entendu que nous sommes le week-end malgré la réquisition des autorités administratives par la CENI pour officier. Toutefois, contant sur l’influence du Mps, ils déposent ce qui tient lieu de dossiers ne comportant qu’une seule pièce à l’exemple de cette grosse pointure qui a déposé son dossier contenant comme seule pièce, un douteux certificat de nationalité. Mais, cela ne l’empêche pas d’être retenu quitte à compléter son dossier.

Ce trafic, n’est, toutefois, pas l’apanage du Mps seul, mais également de ses alliés. Un parti politique dont nous taisons le nom pour l’instant fait délivrer l’attestation d’attaches notoires sous menace par la pauvre sous-préfète alors que les candidats habitent Farcha. Un autre, en fait autant et pourtant le troisième qui n’est pas visiblement allié qui se voit caler. Nous nous plaignons de la sous-préfète qui poussée à bout par les pressions de ces gouvernants risque de craquer. Pour peu qu’elle résiste, on pas voir son adjoint qui est beaucoup plus coule.

La plus grosse magouille vient du Président de la CENI lui-même. Comme d’habitude, il a tordu le cou aux lois. Une fois la liste des arrêté et affichée au siège de son institution, il profite du déploiement des membres de la CENI à l’intérieur du pays après l’affichage des listes électorale pour se livrer à des magouilles dignes dune série noires en concoctant à sa guise, une autre liste qu’il se précipite pour la d’envoyer nuitamment au conseil constitutionnel. Dans cette liste, le Président Gami Ngarmadjal remplace les candidats Mps à l’exemple de Mme Amouna Liady à la place de Mme Halimé Sadié de Kimiti, Adoum Hindi Achaïr à la place de Abakar Ali Douhouma à Aboudéia, Ali Abakar Adji à la place de Ahmat Mahamat Ali à Wayi, Abachar Issa Taher à la place de Ali Attié Adoum, et Abachar Moussa Nokhou Alifa à la place de Saleh Abakar Mahamat à Dababa, Abakar Ahmat Djibrine à la place de Abakar Ramadane à Fitri, Mahadjir Ibet à la place de Youssouf Ramadane au Batha Ouest et Mme Alimé Ali Aouane à la place de Issa Abbas Ali.

Voila l’accord du 13 août 2007 que M. Desesquelles Ambassadeur de l’Union Européenne considère comme unique solution pour régler le problème de la transparence, des fraudes électorales et les tripatouillages des procès-verbaux et du transport sur la tête des urnes pour les bourrer comme au Togo où M. Desesquelles était en poste. Voila, l’accord du 13 août 2007 qui est à l’origine de l’enlèvement et l’assassinat de Ibni Oumar Mahamat Saleh pour avoir proposé, insisté et obtenu la mise en place des cartes d’électeurs biométriques en dépit du refus de M. Desesquelles; mon enlèvement pour avoir proposé, insisté et obtenu le recensement général des populations pour permettre la détermination du nombre des députés, pour avoir proposé et obtenu la parité au sein de la CENI en dépit du refus de M. Desesquelles, parité qui n’en est pas une aujourd’hui et pour avoir refusé de signer ledit accord parce que mort-né et vidé de sa substance pour ouvrir la voie aux fraudes électorales massives etc.      

Ne nous y sommes pas déjà en pleines fraudes. Nos recours le prouvent à suffisance. Le conseil constitutionnel est prévenu (à suivre).

N’Djaména, le 22 décembre 2010 


 
Le Député Ngarlejy YORONGAR,
  
Auteur de Tchad: démocratie, crimes, tortures et mensonges d'Etat. Autopsie d'un assassinat annoncé, programmé et exécuté, Editions L'Harmattan, Mai 2010
  
Coauteur du terrorisme et piraterie.De nouveaux défis sécuritaires en Afrique Centrale, Editions Presses d'Afrique, Yaoundé, 2010 (Colloque organisé par Creps et Friedrich Ebert Stiftung)  
 
Auteur de Tchad, le procès d'Idriss Déby, témoignage à charge, Editions L'Harmattan, 2003.
 
Coauteur de Tchad, conflit Nord-Sud, mythe ou réalité? Edité par le Centre Al-Mouna,
 
Participe à la rédation de Noir procès de François-Xavier Verschave et Laurent Beccaria, Editions Les Arènes et à tant d'autres ouvrages.
 
Coordinateur Exécutif Fédéral de FAR/PARTI FEDERATION; BP 4197 N'Djaména et Président de la Fondation pour le Respect des Lois et Libertés (FORELLI) BP 137 N'Djaména (République du Tchad).