Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Selon nos antennes perchées au dessus du Mouvement National (MN), ayant rallié regagné « l’hypothétique légalité » du régime Deby, il semble, que le ressentiment de frustrations au sein même de la coalition, fait  des victimes et le sentiment de regrets d’avoir accepté le retour au bercail,  est palpable dans les regards de  la majorité de cadres civiles, politiques et militaires de base et  de niveau moyen.

 

En effet, selon nos interlocuteurs, l’organigramme du  Mouvement Nationale (MN), a volé en éclat  le Président s’est retranché seul, les deux Vice-présidents ont de maille à partir avec leurs troupes  respectives, car, les promesses tenues par le régime en place, n’ont été exécutées et la pression est montée d’un cran partout dans les QG des uns et des autres.

 

Nos sources affirment que les combattants Tamas et Kreda, appartenant à Mahamat Ahmat et Tamoulet, ont quitté  simplement les villas où ils étaient hébergés pour se refugier chez des proches dans les quartiers populaires de Ndjaména.

 

La plupart d’entre eux, n’ont pas d’argent de poches et ça galère grave dans un pays comme le Tchad, où la misère épouvantable, est décriée par une masse écrasante qui subit les flambées prix de denrées de premières nécessité sans broncher.

 

Autre informations captées par nos radas dans la capitale tchadiennes, le Président du MN, aurait retenu seulement deux Curriculum Vitae (CV), de deux  personnes pour en faire d’elles des ministres  dans le prochain remaniement ministériel du Gouvernement,  la rédaction  s’abstient de divulguer leurs noms par mesures de prudence.

 

 Mais elle (rédaction),  peut se permettre de donner un aperçu sur l’identité des prochains ministrables du MN dans le Gouvernement.


 
Il s’agit deux anciens opposants exilés dans l’hexagone. L’un serait pressenti au poste du Ministère de  l’environnement et l’autre au Ministère des Postes et Télécommunications.

 

A ce chapitre, il faut aussi ajouter que l’octroi des billets d’avions aux membres du MN, restés à l’étranger, obéirait dit-on aux affinités et géré de façon limitée.

 

La situation est complètement obstruée et toutes les démarches visant à  de réclamer auprés des autorités tchadiennes, ses droits,   sont bloquées pour ceux qui ont été dupés par une montagne de promesses faites à l’égard par leurs leaders avant et après les négociations de l’accord de Tripoli, qui est désormais, sans effet.

 

Pour les laissés-pour-compte du Mouvement National (MN), faudrait-il envisager de retourner dans la rébellion ou bien rester et observer la situation ainsi produite dans la passivité ?

 

La question reste posée.

 

La rédaction du blog de makaila