Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tout d'abord le Ministre Aboubakar Tchoroma de l'éducation nationale ne maîtrisant rien des dossiers du ministère, a mis six mois pour observer. Il est complètement perdu et a donné l'air d'être sage et un peu administratif.

Depuis sa nomination aucune action n'a été réalisée en dehors des remplacements de quelques cadres qui ont fait un travail remarquable et qui sont remerciés en monnaie de singe, ce changement des cadres a crée un climat de tension entre les nouveaux et les anciens. Bref, là encore ce qui est grave,  il s'est entouré des quelques cadres et le reste demande l'audience pour le rencontrer et de fois,  il refuse !, Un ministre qui refuse l'audience à ses directeurs ? Il est déboussolé et ne sait où  aller, il a fait une combine avec un DAF qui ne maîtrise rien malgré son ancienneté aux finances et gère le ministère à sa guise.

 

Les bca sont suspendus,  il faut trouver un moyen de s'enrichir tel est l'objectif du ministre et le DAF et un certain traître Ali Abiad rapporteur du ministre. Il ya quelque mois le directeur des projets aurait lâché à certains personnes, qu'il aurait données 30.000.000 millions au ministre, en cela les membres de la commission d'attribution de marchés au niveau interne ont adressé un regard moqueur à ce dernier.

 

Le ministère est à reculons, aucun objectif n'a été atteint depuis l'arrivée de Tchoroma , il a divisé les gens, pas de climat de confiance, il est difficile de rétablir la confiance dans ce ministère avec ce Tchoroma qui est d'une véracité absolue.

 

La nouvelle donne est qu’avant qu'il ne quitte le ministère,  il va fallait reformer tous les véhicules du ministère. Aujourd'hui,  tout se marchande dans cette « boîte » (Ministère), en tant  qu’ enseignant,  je souhaiterai que la justice soit faite dans c département  qui est pris en otage par un ministre véreux avec un DAF et un directeur des projets véreux.

 

 Comment comprendre qu'un ministre de la république fasse la courbette devant un directeur des projets qui est une personne parachutée, ne sachant ni écrire une lettre administrative et un DAF francophone ne sachant ni le français sauf arabe locale, l'éducation au Tchad est malade et entourée des gens désorientés qui pilotent mal. En ce moment le ministre grince les dents pour faire passer les marchés mais là, force est de constater que tout est bloqué et voulait à tout pris détourner l'argent destiné aux primes des examens.

 

Source confidentielle : Education nationale