Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

REB2.JPG

 

République du Tchad

Front pour le Salut de la République

Dignité – Justice – Développement

 

Communiqué N°0001/FSR/BE/2013

 

 

Le gendarme de l’Afrique Centrale Deby a une fois de plus pris la responsabilité sur lui d’empêcher les frères centrafricains de se débarrasser de son vassal le Général Bozizé.

Rappelons en effet, que c’était Deby qui a installé Bozizé au pouvoir à Bangui au détriment de feu Ange Félix Patassé qui n’entendait en aucune manière se soumettre au dictat de son voisin du nord. Pour Deby le comportement de Patassé non seulement était agaçant mais plutôt insultant et insupportable. C’était ainsi qu’il avait mis la machine de destitution de Patassé en marche. Sous le couvert des libérateurs, la garde prétorienne de Deby avait eu raison de l’armée centrafricaine qui faisait face sans grande conviction à une véritable armada s’il fallait faire une comparaison de la puissance de feu des deux belligérants.

Les Centrafricains supportent aujourd’hui très mal l’allégeance clairement affirmée de Bozizé à Deby. Ils sont surtout agacés par le comportement de la milice de Deby qui agit à Bangui en une véritable armée d’occupation.

Les inconséquences et tergiversations de Bozizé sur l’application effective des accords signés avec la rébellion sous les auspices de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC) et surtout le non respect des droits de l’Homme par le régime dont les manifestations s’appellent torture, incarcération, disparition etc… ont fini par conduire les patriotes centrafricains à décider d’en découdre avec le régime fantoche du Général Bozizé.

A l’heure où nous mettons sous presse ce communiqué, les Forces de l’espoir sont à Sibit et menacent de marcher sur Damara. C’est juste ce moment que Deby a choisi pour voler au secours de son protégé qui ne tarie pas des louanges à l’endroit de son protecteur.

L’appel au dialogue ne doit pas tromper les forces patriotes. En effet, Deby n’a non seulement engagé son armée en vue d’enrayer la progression des forces patriotiques sur Bangui, pire il cherche à faire infiltrer des faux rebelles qu’il a acheté la conscience pour semer la zizanie au sein de la rébellion. Deux faux responsables rebelles se trouvent présentement à Ndjamena pour recevoir moyens et instructions de Deby et s’envoler ensuite vers des endroits arrêtés de commun accord avec lui pour exécuter la mission que Deby leur a  confiée. Ces deux Messieurs répondent au nom de Christophe et de Nourène. Alors, les amis, ne dit on pas qu’un homme averti en vaut deux ?

Dans tous les cas le Front pour le Salut de la République condamne fermement les ingérences de Deby dans les affaires intérieures d’un pays souverain qui est la RCA et lance un vibrant appel à l’endroit de la communauté internationale notamment L’Union Africaine, Les Nations Unies et l’Union Européenne pour stopper ce rôle de gendarme sans mandat que Deby aime à se donner et à aider les frères centrafricains à retrouver la paix dans la souveraineté de la RCA.

 

                                                                                Fait à Djimézé Hamra le 1er  janvier 2013.

 

                                                             Pour le Bureau Exécutif du Front pour le Salut de la République(FSR).

                                                                         Docteur Ali Gaddaye