Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Communiqué des membres du comité révolutionnaire du FPRN.

 

  

Nous membres du comité révolutionnaire du FPRN (Front Populaire pour la Renaissance Nationale) mouvement d’opposition armée informons l’opinion nationale et internationale de notre rejet de la direction de ce mouvement animé par un groupuscule basé en France dont le Colonel ADOUM YACOUB KOUGOU en est le pivot pour les raisons suivantes :

 

1 -  Depuis la création du FPRN, il n’a jamais été mis en place un bureau politique en violation totale du programme et du manifeste créant le mouvement.

 

2 - Des décisions prises en cercle fermé par une espèce de «  politburo » basé en France ne connaissant rien des conditions de vie des combattants.

 

3 - L’opacité totale sur les finances du mouvement à l’exception des proches de ADOUM YACOUB.

 

De ce qui précède, nous en appelons aux militants et sympathisants du FPRN de prendre la mesure de la gravité de la situation dans laquelle notre mouvement se trouve.

 

A cet effet,  pour éviter toute démobilisation, nous les appelons à se prononcer le plus rapidement possible par tous les moyens pour désigner communément un nouveau Président national et mettre en place un bureau exécutif à charge de ce dernier de désigner les responsables militaires en conformité avec les idéaux et le manifeste politique de notre cher mouvement.

 

Rassurons par ailleurs nos militants et sympathisants que les combattants du FPRN que nous sommes, restons une force d’envergure et de ne pas croire à la propagande du régime d’IDRISS DEBY, le tyran, comme quoi le FPRN a été anéanti.

 

 La lutte continue contre le régime sanguinaire et la victoire est certaine car notre lutte est noble.

 

 

 

 

Fait à Tissi le 09 septembre 2010

 

 

 

                                                                                               Pour le Comité révolutionnaire du FPRN

 

 

                                                                                                      Mahamat Hisseine Abdelkerim