Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Fédération, Action pour la République
(Far/Parti Fédération)
Coordination Exécutive Fédérale
B.P 4197 N’Djaména
---------------------------------------
Communiqué de presse : Le Député Fédéraliste Madtoïngué Bénelngar, est suspendu de toutes ses activités de militant pour trahison, insubordination et insultes publiques.
Investi par nos soins et élu Député sous notre nom, le Député Madtoïngué Bénelngar nous quitte délibérément pour s’apparenter au Groupe Parlementaire Undr en violation de l’article 6 de la loi organique qui dispose que : «Tout député qui, en cours de mandat, quitte délibérément la formation qui a présenté sa candidature est réputé avoir démissionné.  La démission d’office est prononcée par le Conseil Constitutionnel sur demande du représentant du parti politique concerné régulièrement habileté par les instances de celui-ci».
De même, le Député Madtoïngué Bénelngar viole les alinéas 1, 2 et 7 de l’article 33 du Règlement Intérieur de l’Assemblée Nationale. Ainsi :
L’alinéa 1 de cet article 33 dispose que : «Les Députés peuvent se regrouper par affinité politique pour former un Groupe Parlementaire».
Etant fédéraliste, nous n’avons aucune affinité politique avec l’Undr pour former ou pour nous apparenter à son Groupe Parlementaire créé, somme toute, sous son seul et propre nom sans que nous ne participions au choix de ce nom et encore moins à la rédaction de la profession de foi.
L’alinéa 2 dispose qu’«Est interdite la constitution de groupe de défense d’intérêts particuliers…». Or, le Député Madtoïngué Bénelngar ne se cache pas pour clamer haut et fort qu’il est attiré par le gain que le Président de l’Undr lui a promis et obtenu à savoir le poste de Rapporteur Général de la Commission Permanente de l’Economie et Plan alors que nous l’avons inscrit à la Commission Permanente des Finances, du Budget et de la comptabilité qu’il a choisi lui-même.
L’alinéa 7 cité par le Député Madtoïngué Bénelngar dans sa lettre du 18 juillet 2011 adressée au Président de l’Undr pour s’apparenter à son Groupe Parlementaire est inapproprié puisque la loi organique n°025/PR/2009 du 31 aout 2009 adoptée après l’adoption du Règlement Intérieur de l’Assemblée Nationale qui fut adopté le 23 janvier 2007 prime sur ce dernier. Les deux révisions intervenues  les 11 mars 2011 et 15 juillet 2011 n’ont pas modifié les dispositions citées.
Le 13 juillet  2011, nous avons adressé une lettre circulaire à nos quatre Députés dont le Député Madtoïngué Bénelngar pour les mettre en garde contre les compromissions, les compromis, l’appât du gain et pour les inciter au travail d’équipe au sein de l’Assemblée Nationale. Les 3 aout et 14 septembre 2011, nous avons rappelé, par lettres, le Député Madtoïngué Bénelngar à ses obligations.
Le 29 juillet 2011, nous avons convié à une réunion du Bureau Exécutif élargi aux cadres, réunion consacrée au cas du Député Madtoïngué Bénelngar, mais celui-ci refuse d’y prendre part. C’est seulement à la deuxième réunion du 8 août  2011 qu’il a pris part pour proférer des injures avant de promettre de revenir sur sa décision.
Animé de bonne volonté pour un règlement à l’amiable, le Coordinateur Exécutif Fédéral l’a reçu plus de trois fois pour le persuader, en plus de nos deux lettres des 3 août et 14 septembre 2011 à lui adressées pour lui demander de revenir sur sa décision d’apparentement au Groupe Parlementaire Undr. Tous ces efforts sont vains alors qu’Il vient de rappeler à l’émission de la Radiodiffusion Nationale Tchadienne consacrée aux Parlementaires qu’il allait revenir sur sa décision.
A combien de camarades militants, amis et proches parents qui l’interrogent, il répond invariablement qu’il va revenir sur sa décision ?  Mais, rien de toutes ces promesses.
Devant cette trahison, insubordination et les injures publiques, le Bureau Exécutif Fédéral élargi aux cadres avait, au cours de sa réunion du 11 septembre 2011, l’a suspendu de toutes ses activités de militant par décision du 13 septembre 2011 en attendant la procédure tendant à des mesures administratives conséquentes afin de mettre fin à cette nomadisation politique des Judas Iscariote qui nous infiltrent.
De ce qui précède, il lui est formellement interdit de parler ou d’agir en notre nom.
 
N’Djaména, le 25 septembre 2011
P. Le Far/Parti Fédération,
Le Coordinateur Exécutif Fédéral