Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

les-elts-du-car-albissaty.jpg

A la lecture des événements de ces derniers temps, concernant la noble et légitime lutte en cours à l‘est du pays, notre mouvement, le Conseil d’Action Révolutionnaire (C.A.R) voulait rassurer ses militants et le peuple Tchadien épris de justice que notre motivation à lutter contre le régime du voyoutisme national, soutenu par les ennemis de la nation, reste intacte.

En effet, on assiste ces derniers temps à des tumultueuses déclarations qui ressemble plus à des plaidoyers pour être pardonner par Deby que des souhaits formulés dans la dignité pour qu’on arrive à mettre fin à la guerre intertchadienne par voie de négociations sincères qui regrouperaient tous les acteurs politiques tchadiens et les représentants de la société civiles.
Que cela plaise ou non, la seule manière d’éviter le prolongement de cette guerre fratricide, que nous déplorons tant, serait uniquement le respect de l’autre dans toutes ses particularités, en commençant par la justice et la justice d’abord et avant tout la justice. C’est notre profonde conviction. C’est justement aussi, notre devise « la dévise du CAR » commence par Justice puis Paix et en fin la Dignité.

Sans la justice, aucune solution ne sera possible, et ce n’est pas les appels à la reddition lancés par les soi-disant cadres de la Résistance Nationale sur les ondes des stations radiophoniques ni les ralliements des petits ou grands groupes des mouvements frères que nous observons dans la boite à propagande du régime M.P.S ( la télé Tchad) qui solutionnerait nos problèmes.

Pour le C.A.R, ces gesticulations opportunistes sont connues depuis longtemps et nous les avons aussi dénoncé par le passé ; ce qui nous attira leur foudre et celle des soudanais. Les résistants avertis le savaient et donc rien d'étonnant en ce qui nous concerne, de voir ceux- là s'agiter ainsi.

De toutes les manières, pour le C.A.R, la situation que traverse la Résistance Nationale, si elle est contraignante en termes d’appuis extérieur pour nombre de nos camarades de lutte, elle ne représente aucune nouveauté pour nous. Nous n’avons jamais eu un appui de la part de soudanais, même nos détracteurs sur place peuvent témoigner s’ils sont honnêtes.

Cela dit, nous saluons ceux qui ont refusé de se désarmer et qui se trouvent en lieu que nous connaissons.
Nous tenons à dire aux sympathisants de la Résistance Armée qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter du ralliement de certains camarades au régime. L’histoire des ralliements ne pas nouveau. On pourrait s’en accommoder. Car, s’il est vrai que parmi les ralliés il y a des hommes qui sont venus lutter honnêtement, des militaires comme des civils (nous ne voulons pas les citer nommément), la plupart sont des brebis galeuses au passé sombre.

A quelque chose malheur est bon dit-on. Pour beaucoup de tchadiens, le ralliement d’un certain groupe de ces hypocrites, traitres et opportunistes qui ont infesté la résistance, semant la zizanie et minant la Résistance de l’intérieur n’est qu’une bouffée d’oxygène pour les vrais opposants.

Chers camarades, nous croyons que le problème du Tchad ne se règle pas par l’octroi des postes aux ralliés ni par des grades aux chefs militaires. Le Tchad est un État politiquement bloqué par un clan où le mot transparence ne figure pas dans le glossaire des dirigeants. Sans parler d’autre maux connus par tous. Nous connaissons aussi, cette situation est entretenue par certains establishments occidentaux, mais à cœur vaillant nul n’est impossible ...nous menons une lutte juste, et ensemble, avec tous les tchadiens épris de paix, nous vaincrons sans doute le régime du voyoutisme national.

La lutte continue.

Djibrine Abakar Khirachi.