Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

A l'occasion de la fin d'année 2010, j'adresse mes voeux à tous les compatriotes qu'ils soient au pays ou ailleurs sans distinctions aucunes, à tous les opprimés de tous les coins de la planète, aux Africains en particulier qui ont subit toutes les formes d'oppression et d'humiliation vennant de toutes parts: l'esclavage, la traite négrière, la colonisation ainsi que plusieurs autres formes de domination.

Que la nouvelle année 2011 soit pour l'Afrique celle d'un réel retour à la Démocratie à tout prix, à l'exemple Sud-Africain, Nigérien, Ghanéen, Sénegalais et surtout pour les pays issus des ex-colonies françaises qui

fetes les cinquanténnaires de leurs indépendances, pays qui connaissent aujourd'hui des événements facheux très troubles organisasés par les dirigeants respectifs assoiffés de pouvoir comme le cas au TCHAD et ailleurs.

Mes voeux s'adressent également aux familles des victimes des injustices perpétrées par les différents régimes et plus particulièrement à mes frères de lutte avec qui nous avons partagé ensemble il ya des années des moments très émouvants et très riches en experiences dans cette désolante guerre contre le régime anti-démocratique de Ndjaména.

Je ne peux oublier nos frères tombés sur le champ d'honneur pendant nos multiples battailles sur toute l'étendue du térritoire nationale; que Dieu les accueille dans son Paradie et que le coeur de leurs familles soit consollé, NOUS NE LES OUBLIERONS JAMAIS.

Mes voeux les plus intimes à toute ma famille qui comme les familles des autres frères d'armes a pu résister pendant des années de mon abscence sans se plaindre de la souffrance qui s'abbat sur elle. Je pense aussi à Mr Makaila N'guebla que s'il ya un prix qu'il faut décerner cette année à un Tchadien ce sera lui au coté du cinéaste Mahamat Saleh Haroune, pour son role grandiose qu'il a joué avec son site pour que l'opinion tchadienne soit informée sans oublier bien sur les autres sites tchadiens et étrangers qui ont démontré leur courage par leur plume.

Cher compatriotes, notre chère patrie a bésoin de nous plus que nous, nous l'adorons. Voila cinquante années pleines qu'elle se dit indépendante de la barbarie coloniale et voila encore cinquante années de dictature qui s'abbattent sur elle et que les multiples éffort pour l'enrayer démeurent vains.

Je disais bien cinquante années de dictature mais n'oublions pas que c'ést aussi cinquante années de lutte dite révolutionnaire qui s'était courronnée par la création de FROLINAT en 1966 à Nyala au Darfour Soudanais avec comme Président le noble et vayant feu Ibrahim Abatcha, marquant le début d'une lutte organisée contre le régime de Tombalbaye jusqu'à la création de l'UFR le 15 Décembre 2008. Cette histoire mouvémentée du Tchad n'est pas un hasard, c'est un fait qui a des origines diverses qui pouvait servir de leçons aux générations qui se succèdent suites aux multiples évenéments qui ont endeuillés tout le pays et occasionné la déchirure au sein des familles,des clans, des éthnies et jen passe mais au contraire se fut ce que nous aujourd'hui avec les deux derniers régimes les plus violents que connait l'humanité, au lieu que cela nous enseigne comment régler les problèmes internes à cette lutte contre le MPS puis après la victoire ceux de notre peuple nous avons démontré par là l'imcompetence, la ségrégation, le clientélisme, bref nous avons donné l'occasion à l'injustice de se péréniser au Tchad, ceci sous plusieurs raisons:

- le tribalisme dans toutes les organisations politico-miltaires,

- l'achat des consciences qu'il soit par le régime ou par les mouvements minoritaires et dotés d'importants moyens,

- le clientélisme des hommes médiocres constitués en groupuscules assoiffés des biens matériels ou de responsabilités,

- l'impunité dans nos rangs des voleurs, pillards, violeurs, traitres, des délinquants et voyous bien connus de tous,

- l'acceptation dans nos rangs des hommes qui ont torturés, assassinnés, pillés la population et l'Etat,

- l'acceptation d'un mécanisme planifié par les gourous des deux derniers régimes parmi nous qui pour les uns préserver leur pouvoir et d'autres reprendre leur fauteuil ou échapper à des poursuites judicières qui plannent sur eux,

- la difamation et la colportation,

- la bassesse face à des tièrces personnes ou autorités donc l'acceptation inconditionnelle d'une ingérence aux affaires de ladite résistance.

En éffet, aujourd'hui nous sommes dans une phase à mon avis très sublime et honnorable qui peut s'expliquer sous deux ou plusieurs manières par ce que le Darfour soit totalement néttoyé des éléments issus de la REVOLUTION TCHADIENNE:

Pour le régime de Ndjaména qui imagine avoir totalement anéantit la rébellion par, dans un prémier temps l'inflitration de tous les groupes armées des agents qui ont joué de grands roles en son compte, expose à chaque occasion son plan très maladroit comme s'il n'a jamais été inquiété un jour. Ses accords avec le Soudan que ce dernier a intégralement respecté, le tappage médiatique du MPS qui cherche à endormir l'opinion publique, surtout la visite expresse de Déby au début de l'année à kharthoum; au lieu de profiter d'un meilleur temps si bonne volonté il ya, n'a jamais ménager d'éffort pour démontrer à qui veut l'entendre qu'il prépare pour les cinquante ans à vénir une lutte qui rappelle l'époque médiéval en cherchant à faire du Tchad un Empire par des méthodes très visibles.

LA DESTITUTION DE TYMAN DEBY DU SULTANAT DE DAR BILIA CREE DE TOUTES PIECES PAR SON FRERE PRESIDENT POUR QUE LUI MEME S'AUTO-PROCLAMME A SA PLACE N'EST PAS A PRENDRE A LA LEGERE. L'ARMEE EST CONSTITUEE PAR GROUPE ETHNIQUE A LA TETE UN OFFICIER ADJOINT ISSU DE L'ETHNIE EN QUESTION ET LE RESPONSABLE EN CHEF UN ZAGHAWA OU UN PROCHE DU POUVOIR, CELA NOUS AMENERA A NOUS REFFERER A NAPOLEON PREMIER QUI A CONSTITUE SA FORCE MILITAIRE EN PLUSIEURS ARMEES A LA TETE DE CHAQUE ARMEE UN MARECHAL, IL A FAIT DE L'EUROPE CE QUE NOUS TOUS CONNAISSONS. VOILA L'EXEMPLE QUE NOTRE ANCIEN COM-CHEF COMPTE FAIRE. Il a aidé Hissein Habré à mettre en conflit les communautés nordistes-musulmanes et sudistes-dites chrétiennes en 1979 puis à massacrer les Saras au Sud en 1984, les Hadjarais au centre en 1987 des communautés bien dignes et honnètes par leur héritage culturelle et en avance dans l'admisnation publique, des stratagemes purement militaire qu'il a pu utiliser contre la naiveté de Habré et ses compagnons de Bamina pour non pas seulement réssortir sa propre communauté vivant à l'insu de l'évolution humaine mais compenser les débits d'une classe trop en retard culturellement et économiquement au profit des autres communautés riches ou éveillées du reste du territoire nationale.

Le MPS a réfusé tout dialogue avec l'opposition armée car il reconnait l'avoir minée jusqu'à ses os par la maladresse, l'incapacité ou la complicité de ses plus hauts responsables; personne ne peut me dementir car je connais tout le monde, tous les responsables et eux également me connaissent tous. C'est par leur faiblesse que le MPS continu à esperer e^tre au pouvoir à vie, le pays qui nous accordait ses services a réconnu notre manque de maturité politique et n'a vu aucune garantie d'un groupe capable de décider quelque chose afin de conduire un Gourvernement pouvant remplacer le MPS puis chercer à mettre les deux peuples Soudanais et Tchadiens dans une harmonie et ensemble régler le problème du Darfour; ils avaient plutot affaire à des révennants, de faiseurs de guerre, des criminels qui ont assassinés leurs consitoyens, pillés leur pays, des maudits qui n'ont que succé le sang de leur compatriotes dans leur pays et dans cette rébellion.

Les autorités soudanaises n'aideront plus un groupe quelconque soit disant rébelle et le régime de Ndjamena est su^r de cela, c'est pourquoi il a imposé un dikta que les autorités du Soudan n'ont meme pas osé forcer Déby de faire un dialogue avec ses opposants armés comme ce fut le cas avec le passé, l'achat de conscience de certains responsables de la rébellion se joingnants les traitres du MPS dans nos rang ont perturbé toute occasion de regroupement pour chercher le dialogue.

C'est pourquoi, la mélée dans la course au rétour aux bercails de nos vaillants combattants fatigués de l'ipocrisie, de la malhonnèteté de leurs responsables au maquis à donné l'occasion au régime de Ndjamena de ne non seulement marginaliser et humilier ces valeureux fils du pays qui ont cru sa fourbérie, mais le régime a profité pour fermer toutes les portes du dialogues.

Chers compatriotes, la stratégie du MPS n'est pas seulement de desaproprier les paisibles citoyens de leurs droits et de leurs biens comme ils le font dépuis leur arrivée en 1990 à savoir les vols des animaux, des engins roulants... et ceci à mains armées, viols des filles et femmes devant leurs proches, pillages des biens des personnes à domicile et de l'Etat, assassinats des hauts cadres de l'Etat, massacres de plusieurs groupes ethniques afin d'occuper les espaces très riches... mais de preparer une autre guerre entre Tchadiens et le Soudan afin de pouvoir réaliser sans contrainte son projet d'un Empire imaginaire parceque c'est dans la confusion de la guerre qu'il est facile de détourner sans crainte, de tuer ou de piller, voler et violer sans inquiétude, toutes les réssources de l'Etat coulent entre les mains d'une seule famille, celle du Monarque et ceux qui l'accompagnent, dans son projet sans savoir oU les recettes partent, au profit de la masse populaire qui avait vue s'implanter le premier Drapeau Tchadien. Actuellement un mécanisme très avancé est mis pour appauvrir toutes les couches sociales, culturellement, économiquement... Il ne restera qu'au peuple de suivre bètement tout ce que le Monarque recommande comme un chien affamé sinon c'est la pendaison.

La guerre ne se déclare plus quand on est face à un énnémi débile et orgueilleux, nous faisons la guerre dépuis des années contre un régime qui a abusé de la sagesse du peuple, aujourd'hui il crie au dialogue alors que visiblement c'est un mépris qu'il a pour toute sa population en entretennant lui meme la guerre.

Le MPS croit aujourd'hui qu'il n'ya plus aucune force pouvant l'inquiéter en faisant fi d'innombrables valeureux fils du pays que lui-meme a causé leur éxil, il croit au désarmement de la résistance et au retour de beaucoup de combattants sans conditions au pays; mais NOUS EN TANT COMBATTANTS DE LA LIBERTE METTONS A TEMOIN L'OPINION NATIONALE ET INTERNATIONALE DE LA FUITE EN AVANT DU MPS SUR LA SITUATION DESASTREUSE QU'IL PREPARE CONTRE LE TCHAD.

En définitif, je rappelle que nous n'avons jamais choisi de faire la guerre, c'est la dernières des options par contraintes ou répliques contre des injustices, après tout nous avons lancé des appels de dialogue inclusif qui a toujour été réjétté par le régime de Ndjaména.

Pour que le Tchad ne sombre pas comme ce le cas en Cote' D'ivoire ou ailleurs, il faut que chaque citoyen prenne sa responsabilité face à cette situation, en l'occurence l'armée.

CHERS FRERES D'ARMES, LA PATRIE EST EN DANGER, IL REVIENT A NOUS DE SAUVER L'HONNEUR SINON L'HISTOIRE NOUS JUGERA.

VOS COMPATRIOTES VOUS INVITES A PRENDRE ENSEMBLE LA RESPONSABILITE POUR QUE VIVE LE TCHAD.

 

LA PATRIE OU LA MORT,NOUS VAICRONS.

 

Khamis djarma Miskine" <miskinek@yahoo.fr