Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Un ralliement forcé, c'est un peu ce que les rebelles tchadiens font peut-être vivre en suivant de très près l'évolution de la situation entre le Tchad et le Soudan ces derniers moments.

Pour les deux géants qui se sont battus jusqu'à présent par rebelles interposés, la recherche de la paix est primordiale quel qu'en soit le prix.Sacrifier les rebelles est tout ce qu'il y a de plus normal.Lesquels rebelles qui sont visiblement incapables d'obtenir les résultats escomptés.Ni le MJE, ni le groupuscule UFR ne pourra dans le contexte actuel arriver à bout des régimes en place tant à Khartoum qu'à N'djaména.L'équation est donc facile à résoudre compte tenu de la dépendance criarde de ces rebelles, surtout l'opposition militaire tchadienne.

Niant obstinément l'évidence, les rebelles tchadiens ont pensé qu'ils avaient à l'infini le temps pour leur permettre de se chamailler, oubliant que différer la guerre c'est donner l'avantage à son ennemi.Si la situation se normalise comme nous le constatons, je dirai que les perdants seraient ceux qui ont bien voulu confier le destin de la résistance à Timan.

Si, comme nous l'avions déjà dit par le passé,l'objectif recherché par ce groupe est de maintenir la résistance dans son état de rébellion sans la laisser renverser Déby, c'est finalement eux les gagnants.

Déby acceptera, selon les termes de l'accord esquissé oralement par Yérim Seck, ses frères de sang et dans une certaine mesure le support sur lequel il s'appuie en interne aujourd'hui.C'est à dire les Goranes.Pour les autres, je m'empêcher inconsciemment de penser à leur sort tant qu'il est connu. San moyens de pression de la part des rebelles,tout le monde se dit bas que Déby leur réservera un colis amer.Je vous laisse seul arbitre de vos suppositions.
Pour ma part, je n'ai pas été étonné à l'annonce de la normalisation des rélations entre les deux pays de constater l'annonce des couleurs par les représentants de la communauté Zak.

Pour la plupart des Tchadiens opposés à ce régime, c'est le partage du pouvoir et le respect des droits élémentaires qui sont le coeur de la revendication.Annoncer que les Déby ont cartes blanches pour les jours à venir, c'est dire adieu à la démocratie et bonjour les dérives visibles de la dictature.

Dans ces conditions, je ne vais pas applaudir la paix comme le fait déjà Abderamane Seck mais plutôt pleurer en pensant à son goût amer sur la langue.

Que cette traversée du désert soit pour les volontaires à l'est le moment de mûre réflexion.Que le bon sens prenne le dessus sur l'orgueil des individus afin que cette lutte aboutisse à quelque chose.

Kakou Jordo

mail: jordokakou@yahoo.fr



"