Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ABDELMAN 2

La semaine dernière, le régime de N’djamena a interpellé  quelques membres de l’opposition armée recensement ralliés dont le Général Tahar Guinassou, Tahir Wodji, Alhadj Hemchi dit Djougoudou, Alhadj Moita, etc……

Le nouveau psittacidé du régime Kalzeube Payimi Deubet,  affirmait à la presse sans vergogne et avec une malhonnêteté intellectuelle déconcertante que "Ces quatre prévenus  sont rentrés au Tchad d'eux même sans accord, par conséquent la justice ne fait que faire son travail en les interpellant".

Alors que l’opinion publique attend impatiemment de voir la suite réservée par la «Justice » à nos ex-camarades. La vérité est amère, dans notre pays il est fréquent qu’un citoyen anodin  se fasse tabasser sans raison dans les locaux de la  police politique. Que dire alors du sort que subiraient des revenants de la rébellion ?

Certains compatriotes, après avoir  rallié le régime, font  des déclarations laconiques, que nombre des personnalités politiques de l’opposition en exil,  étaient disposés à rentrer au bercail. Mais le problème est  que ces déclarations sont inopportunes. Il faut plutôt prendre la défense  des prisonniers qui sont maltraités par les diverses formes d’atrocités dans les geôles du régime en place. Le traitement des nos compatriotes  qui sont dans le bagne de Koro-Toro devra se conformer aux traités internationaux auxquels notre pays a soussigné avec tambour battant sans jamais les respecter.

Sous la bienveillance du régime dictatorial les moyens d'information nationaux Pro-régime ne manquent pas d'apporter leur grain de sel à ces dangereux dérapages.

Le ralliement et la capitulation de nos ex-camardes de lutte, caractérisé par ses multiples accords et ruptures avec le même régime de N’djamena, n’engagent que leurs personnalités. Il est indéniable et exact  que l'exil, est infernal, mais le retour au bercail, montre aussi ses limites avec un pouvoir comme celui d'Idriss Deby qui n'offre  pas des garanties  suffisantes en matière sécuritaire à ses anciens adversaires politiques. Personne n’a la  légitimité   à  s’octroyer ce mandat au nom de ceux qui continuent de lutter avec détermination et conviction contre la tyrannie du Président Deby ?

 Nos frères récemment ayant  regagné « la ladite et fausse légalité »doivent mettre à la tête  que cet homme n’à que trois objectifs dans la vie : le premier est de s’accrocher au pouvoir, le second est de s’accrocher au pouvoir et le troisième est de s’accrocher au pouvoir.

A tous nos compatriotes, là où ils sont et à tous les niveaux de responsabilité doivent s’inscrire dans la lutte  pour le changement politique dans notre pays, sans leur contribution, la classe politique à elle seule n’y pourra rien faire.

Les luttes contre les dictateurs sont longues et coriaces, mais finissent toujours par le triomphe des résistants. Nous demandons à tous les patriotes de s’armer de patience et de poursuivre la lutte. Les traîtres et autres capitulards rejoindront le camp adverse à mi-parcours ou se rallieront dès que se pointe à l’horizon la victoire contre la tyrannie et l’absolutisme du régime en place.

 

Abdelmanane Khatab