Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

fonction_publique.jpg

Au Tchad, l'une des cimitières où l'on enterre des dossiers des enseignants et autres dossiers est appelée nonchalament la fonction publique.
Elle est est egalement d'une part une fenêtre d'entrée de faire son beurre illicitement à l'instar de MPS(parti politique du president Idriss Deby),d'autre part un puit de tous les maux qui degenere le pays que chacun puise l'injustice,la segregation,la corruption,le clientelisme et de je-ne-sais-quoi

 

Tout recemment,pour leurrer les enseignants,la fonction publique avait publié une longue liste qu'il mentionnait par pure felonie  1000 enseignants integrés.on en doute pas qu'il n'y avait pas des enseignants,mais a un nombre lilliputien.dans les 1000 on ne recence que 50 enseignants du primaire et 50 du secondaire.alors qui sont ces 900 integrés en tant que des enseignants
Une analyse scrupuleusement faite nous laisse entrevoire que certains hypocrites de nos haut cadres du pays louvoient en mouillant les barbes de ces histrions qui travaillent a la fonction publique a faire un taff corrompu afin de laisser penetrer leurs parents dans cette restreinte porte(la FP) que les pauvres n'ont pas droit avec ces dirigeants.ceci est devenu une habitude inveterée pour eux,car le chien ne changerait jamais sa façon de s'asseoir.

Cette armada integré ne sont rien d'autre que'un douanier  cousin d'un ministre,un comptable cousin d'un general ou colenel,un leche cul d'MPS,un beau ou belle soeur d'un  thuriferaire de Hinda...la liste est longue,a vous de completer.
Quelque mois plus tard,les eleves et les etudiants crient le manque des enseignants.les instituteurs sont actuelement quasi-inexistant au nord du pays,et pour les profs c'est un cas a ne pas parler du tout.alors où va le Tchad ya djama?plus les ecoles se multiplient,plus l'enseignement penetre dans le gouffre d'une impasse fonder par la fonder par la fonction publique elle meme et cimenter par le minister de l'enseignement.je me demande comment peut-on etre PR de la Republique d'un pays comme la notre,sans connaitre tous ces corrolaires?pourquoi la FP declare qu'il n'y avait pas des dossiers de ceux qui ont fini en lettres?en revanche,il y' a indubitablement des etudiants qui ont fini leurs etudes noblement bec et ongle,qui meritent justement une place dans l'administration(pourquoi pas etre des profs et instituteurs)  pour la bonne continuité du developpement du pays le Tchad qui est sur l'itineraire de la disparition en matière de la bonne
gouvernance.

 

Persecutés par ces tetes de cochon,les etudiants sont obligés de se lancer fraichemement dans les ONG et autres institutions non etatiques.car quant on entre dans un ONG,le retour serait difficile.meme après la fin du contrat on cherche a renouveler ou rejoindre une autre institution ou ONG.pourtant c'est le Tchad qui perd,et perdra encore tant que ceux qui font du Tchad un pays exangue ne sont pas decrasser.
Il faut qu'il y ait une commission avec de personnel apte,chauvin,avec d'interet visant a servir le pays et remplie de tonus de rejeter toute forme inegale et injuste,pour suivre tous ces dossiers combien de fois sine qua nun,jusqu'a la dernierre signature.bien sûre s'il en existe des personnes a ce genre de travaille.


Un instituteur du Kanem