Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ami

                                       Bientôt le début de la fin de l’ère Deby au Tchad

Le Tchad se prépare à organiser des élections présidentielles ce 25 avril 2011. Des élections sans enjeu pour le peuple tchadien meurtri par 21 ans de dictature implacable et d’un système pervers. Ça fait rire d’entendre en longueur des journées les medias publics tchadiens nous rabâchent les oreilles par le vocable candidat de la renaissance en parlant de Deby. Visiblement ses conseillers sont vraiment en panne d’idées. Il ne sert à rien de dépenser des sommes colossales pour de soi-disant campagnes électorales. Cet argent peut servir à aider les millions des tchadiens frappés par la misère entretenue par le système Deby pour mieux contrôler, surveiller et abattre tout celui ou celle qui ose se lever contre le système. Le cas des soulèvements populaires dans l’Est et le Sud du pays étouffés et réprimés par le régime après les contestations des législatives prouve à suffisance la nature du régime Deby au Tchad. Aujourd’hui tout le monde est unanime pour reconnaitre que par l’organisation de ces élections dont les résultats sont connus d’avance, le régime veut une certaine légitimité de son pouvoir au niveau international, mais personne n’est dupe. Quant aux réalisations dont il se vante, ce n’est que de la poudre aux yeux. La nature de ce régime transparait dans le soutien du pouvoir tchadien au régime de Kadhafi qui massacre son peuple, un soutien dont la communauté internationale n’est pas aveugle. Les preuves de ce soutien du régime Deby sont confirmées même par ses proches. Lire le percutant article de Nourene Souleymane : Deby impliqué en Libye : détails et preuves sur  http://makaila.over-blog.com/article-deby-implique-en-libye-details-et-preuves-71597358.html

La bonne nouvelle vient donc de la communauté de Deby, excepté son clan, qui commence à prendre conscience que l’environnement actuel exige de ne pas continuer à soutenir aveuglement quelqu’un qui a l’intention de mourir au pouvoir et perpétuer sa dynastie par tous les moyens possibles, de plus rusés jusqu’au plus criminels. L’implication et le soutien avérés de Deby à Kadhafi pour mater la résistance libyenne ne laissent indifférents le Conseil transitoire de Benghazi, le peuple libyen, les pays arabes et l’occident à commencer par la France. Le front du Nord tchadien est en ébullition, celui de l’Est est vivace, le Sud commence à bouger et l’Ouest risque de créer un front. Ajouter à cela la mobilisation populaire interne. Visiblement les choses vont bouger dans les semaines et les mois qui viennent et le temps du système Deby est véritablement compté. Face à la gravité de la situation qui risque d’imploser à tout moment, les leaders de l’opposition démocratique ont raison de commencer à expliquer à la communauté internationale par une tournée internationale sur le risque d’une implosion au Tchad si le système Deby continue.

On remarque aussi que l’attitude française a changé. La France après avoir soutenu des dictateurs entend être du coté des peuples qui se soulèvent, voire qui luttent militairement contre ces dictatures. Ce changement d’attitude est une belle opportunité pour tous ceux qui luttent contre le système Deby et présage le début de la fin de ce système à l’image de la Libye et de la Cote d’Ivoire ou la France a joué un rôle primordial. Elle devrait jouer le même rôle au Tchad. Tous ceux qui combattent le régime Deby devraient créer les circonstances qui motiveraient et pousseraient la France à s’impliquer contre ce régime qu’elle a jusqu’ici soutenu.  

Ceux qui ont accès aux moyens des nouvelles technologiques de s’organiser en réseau pour se mobiliser et mobiliser les autres afin de créer un contexte favorable à l’ingérence de la communauté internationale pour rééquilibrer les rapports des forces et pousser Deby et son clan vers la sortie. En même temps mener un travail de déconstruction du mythe de Deby indétrônable.

Le Tchad a grandement besoin aujourd’hui d’une alternance au pouvoir et la chute du régime Deby est inéluctable d’une manière ou d’une autre.

Khamis Haroun

N’djamena

 

PS: n'oubliez pas de lire cet article: l'ami encombrant des Tchadiens