Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

COORDINATION DES  PARTIS  POLITIQUES POUR LA DEFENSE DE  LA    CONSTITUTION /OPPOSITION DEMOCRATIQUE

KEBZABO


           COMMUNIQUE DE PRESSE N°005/CPDC/ 2012


La coalition CPDC/OPPOSITION DEMOCRATIQUE porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale ce qui suit :
Une fois encore, le Tchad a raté un rendez-vous électoral avec les communales du 22 janvier 2012 qui se sont déroulées dans des conditions totalement scabreuses et inadmissibles, dans presque toutes les circonscriptions du pays. Alors que tout le monde, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, a fondé de grands espoirs dans cette première série qui ouvre la voie à la décentralisation, force est de constater que le pouvoir MPS refuse délibérément d’accepter des règles de transparence élémentaires dans les compétitions électorales. Au total, cette élection a été un échec sur tous les plans :


    La CENI qui s’était engagée à maitriser la distribution des cartes d’électeur, n’a pas été en mesure de le faire, ce qui a provoqué une grosse fraude par les votes multiples et le vote des mineurs ;
    Les  Sous-Ceni chargées de la gestion locale des élections, ont plutôt contribué à amplifier les fraudes en se livrant à des activités illégales (traitement de faux procès-verbaux parfois en dehors des bureaux, attitude partisane, aval d’irrégularités flagrantes, etc…) ;
    Les frontières, notamment celle de Nguéli, n’ont pas été fermées comme prescrit, ouvrant la voie à un afflux de milliers de personnes venues provoquer des fraudes massives, avant la fermeture effective de la frontière dans l’après-midi ;
    Les urnes ont connu des fortunes diverses : bourrages, dissimulations, disparitions, viols, destructions… ;
    Les matériels de vote n’ont pas été livrés dans les normes : encre non indélébile, insuffisance de procès-verbaux, de bulletins de vote, de fiches d’émargement et de fiches de résultats ;
    Les résultats n’ont pas été affichés devant les bureaux de vote au soir du 22 janvier 2012, conformément à la Loi (article 71, alinéa 1 du code électoral), et beaucoup de bureaux de vote, notamment à N’Djaména, n’ont pas, à ce jour, annoncé leurs résultats.
De ce qui précède, il apparaît une volonté constante du pouvoir-MPS de continuer de violer les textes qui régissent les élections et partant, l’esprit et la lettre de l’Accord politique du 13 août 2007. La CPDC /OPPOSITION DEMOCRATIQUE en appelle aux partenaires du Tchad qui ont de tout temps accompagné notre pays dans la tenue des élections et ont marqué un intérêt particulier à l’organisation d’élections communales qui  devraient ainsi marquer  un bon prélude à la gestion du pays par les communautés de base.
La CPDC/OPPOSITION DEMOCRATIQUE, note pour le déplorer, qu’après les élections législatives de 2012, la communauté internationale n’a pas suivi, notamment par une bonne observation, l’organisation des élections présidentielles et communales au Tchad.
Tirant les leçons du scrutin du 22 janvier 2012 qui a été le plus mauvais de toutes les élections organisées jusqu’ici au Tchad, la coalition CPDC/OPPOSITION DEMOCRATIQUE demande son annulation pure et simple et se déclare prête à participer à une rencontre des acteurs politiques pour en déterminer les contours et arrêter les conditions de nouvelles élections communales.
Enfin, la coalition CPDC/OPPOSITION DEMOCRATIQUE félicite les électeurs pour leur comportement responsable et citoyen pendant et après le scrutin, et les invite instamment à une vigilance accrue pour sauvegarder les acquis et réaliser de nouvelles conquêtes.

N’Djaména, le 27 janvier 2012
Le Chef de file de l’Opposition démocratique,
Porte parole Adjoint de la CPDC


KEBZABO SALEH