Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Communiqué de presse CNDDE/12


Le salaire est maintenu mais le prix du carburant à la pompe est augmenté.
La CNDDE a été surprise ce jour, 27 novembre 2012 par la décision du Ministre du Commerce et de l’industrie qui a augmenté le prix du carburant à la pompe à 480F CFA au lieu de 380F CFA comme précédemment vendu.


Cette décision du gouvernement intervient dans un contexte véritablement inopportun à cause de la crise sociale qui dure depuis 4 mois sans solutions. Au lieu de chercher efficacement les voies et moyens en vue de juguler cette crise sociale sans précèdent dans l’histoire du Tchad, le gouvernement a coup sur coup publier des décisions graves. A la question de cette grève de l’Union des Syndicats demandant la hausse des salaires, le gouvernement a opposé une réponse : l’augmentation du prix du carburant et la dénonciation des accords qui le lie à l’UST depuis 2011 sur l’augmentation des salaires.Ce qui dénote à n’en point douter de l’absence de la volonté du gouvernement àrégler les problèmes sociaux. Alors, quel message le gouvernement veut-il adresser au peuple à travers ces décisions? Le gouvernement veut-il réellement la paix sociale au Tchad ?


Sinon comment comprendre que le gouvernement choisisse d’augmenter le prix du carburant au moment où les travailleurs tchadiens et l’ensemble du peuple crient à la monopolisation des richesses nationales par une catégorie des citoyens et la cherté de la vie artificiellement créée et entretenue.


La CNDDE invite l’ensemble des forces vives du Tchad à se joindre à elle afin d’organiser des actions citoyennes en vue d’amener le gouvernement non seulement à annuler la hausse du prix du carburant qui alimente déjà la vie chère mais aussi de trouver un compromis à la grève de l’ust qui dure depuis Juillet 2012.
Toutefois, la CNDDE exhorte le gouvernement à discuter sincèrement avec les travailleurs et en même temps rapporter son acte qui contraste dangereusement avec la lutte contre la vie chère.

 

                                               Fait à N’Djamena le, 29 Novembre 2012
Le Président

DEUZOUMBE DANIEL PASSALET