Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ufcdufr

 

Union des Forces pour le Changement

et la Démocratie U F C D

Unité  - Paix -  Justice

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE N001/PUFCD/SG 010

 

L’UFCD, membre fondateur de l’Union des Forces de la Résistance(UFR), tient à informer avec indignation l’opinion nationale et internationale que le Gouvernement fantoche de N’djamena, fidèle à ses principes de violation des droits des prisonniers de guerre , vient d’exécuter dans la nuit du 21 avril 2010, deux de ses combattants détenus  depuis les combats d’Amdam en mai 2009 dans le sinistre cachot secret des locaux de la Gendarmerie Nationale.

 Il s’agit de Martyrs HISSEIN MAHAMAT ADAM et HASSAN ISSAKHA ANNOUR , valeureux combattants des forces de l’UFCD.

D’autres prisonniers de guerre subissent en ce moment, dans le même lieu et dans le tristement célèbre bagne de Koro Toro, des traitements inhumains et dégradants. Entassés dans des cellules exiguës et closes, sans alimentation, sans traitements médicaux ni hygiène, des  prisonniers meurent chaque jour dans l’indifférence des organisations non gouvernementales nationales et internationales  des Droits de l’Homme, des Humanitaires qui observent malheureusement un silence complice.

Par conséquent, L’UFCD  tient pour responsable le régime sanguinaire d’Idriss Deby Itno pour toutes ces lâches exécutions sommaires, qui feint d’ignorer ouvertement la convention internationle en matière de protection des prisonniers de guerre à laquelle  le Tchad a souscrit.

Elle attire aussi ,une fois de plus, l’attention  des organisations de défense des Droits de l’Homme et médico-humanitaires notamment la LTDH, l’APLFT, Droits de l’Homme Sans Frontière, la Croix Rouge du Tchad, La CICR, la RADDHO, la FIDH qui, manifestement se comportent en véritables complices des dérives sanguinaires et totalitaires au Tchad. Elle les invite cependant à assumer avec responsabilités les nobles  missions qu’elles se sont donné dans l’intérêt bien compris de toute l’humanité et dans le respect du principe sacré de « non assistance à personne en danger ».


Par ailleurs, l’Union des Forces pour le Changement et la Démocratie  réaffirme sa détermination à poursuivre la lutte armée qui ne saurait être l’unique choix à l’heure où le pouvoir de N’djamena affiche ostensiblement  son refus d’amorcer un véritable processus de paix et de stabilité avec l’opposition politico-militaire.

 

Enfin ,  l’UFCD exprime sa disponibilité d’œuvrer dans le cadre unitaire de l’opposition armée sans lequel il serait illusoire de répondre aux attentes légitimes de notre peuple.

 

Fait  à Moudeina, le 22 avril 2010

 

ABDALLAH RAMADAN

Secrétaire Général de l’UFCD