Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

L’une des choses remarquables que l’on peut retenir du règne sans partage de Déby, c’est l’insalubrité dans les locaux de la Présidence de la République, des ministères et autres institutions étatiques. J’ai parcouru plusieurs ministères et institutions étatiques ainsi que la présidence de la république à maintes reprises et ai fait le même constat : l’insalubrité. Je me demande si notre président, nos ministres et autres hauts responsables de la république ont au moins la notion d’hygiène. Comment peuvent-ils rouler dans des voitures luxueuses et travailler dans une porcherie ? Je vous assure que la porcherie est même plus propre que l’état actuel des locaux de notre présidence, de nos institutions et ministères.


Chose encore plus surprenante, ce sont les locaux de la présidence, vitrine de la nation tchadienne. J’ai été surpris de constater que les gardes présidentiels urinent et chient tout au long des murs de la présidence, les herbes y poussent comme si on était en pleine brousse. Il n’y a aucun entretien des locaux de la présidence, les pots de fleurs sont devenus des pots d’herbes. A quoi sert-il de placer les pots des fleurs ?

S’il vous plaît, mon cher président Déby, je vous rappelle que vous avez promis au monde entier de faire de N’Djamena la vitrine de l’Afrique. Il est vrai que vous n’êtes pas un homme de parole, mais faites effort par respect pour le monde extérieur qui regarde le Tchad. Je vous rappelle que sous d’autres cieux, vos pairs respectent ce qu’on appelle la parole donnée, puisque celle-ci reflète l’honneur et la dignité de leur propre personnalité.


S’il vous plaît, mon cher président, sachez que l’hygiène, c’est la santé. Vos conseillers en matière de la santé peuvent mieux vous aider à en avoir une meilleure compréhension.

Par ailleurs, je vous supplie de faire application du présent arrêté si vous l’avez oublié à cause de vos multiples troubles de mémoire :

Arrêté n°145/M/SG/DSTM/SUHA du 18 octobre 1996 portant interdiction de défécation en plein air dans le territoire communal :

 

Article 1 : Il est formellement interdit de défécation (déféquer et uriner) en plein air sur le territoire urbain.

 

Article 2 : Toute autre forme de rejet sur l’espace public est formellement interdite.

 

Article 3 : Tout contrevenant au présent arrêté sera puni conformément aux textes en vigueur.

 

Article 4 : Les chefs d’arrondissements municipaux, les bureaux d’hygiène publique, les commandants des brigades urbaines de gendarmerie, les commissaires de police des arrondissements, les chefs d’unité de la police municipale sont chargés de l’exécution du présent arrêté qui prend effet pour compter de la date de sa signature. 

 

J’espère que vous allez faire une application immédiate de l’arrêté ci-dessus, et ce pour une longue durée pour la santé du peuple tchadien.

TMM