Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


L'armée tchadienne  se trouve dans
une situation d'incertitude face aux redoutables
Troupes du FPR.

Formé au Zaïre actuelle République Démocratique du Congo (RDC), le colonel Ramadan, est un ancien commando, qui a combattu au nord pour repousser l'armée d'expansion libyenne dans les années 1986.

Véritable baroudeur des combats et de la guérilla aussi bien dans les zones  désertiques qu' urbaines et ruales, le colonel Ramadan, dirige depuis quelques années au sud du Tchad, l'état-major du Front Populaire pour le Redressement (FPR), mouvement d'opposition du Général Laddé,arrêté à Bangui puis extradé vers Ndjaména,avec la complicité des autorités centrafricaines.

Depuis quelques semaines au Sud du pays, l'armée tchadienne, à bord de plusieurs véhicules, est tenue au respect par à peu prés 600 âmes armées des artilléries et des lances roquettes, rélevant de l'autorité militaire de cet homme qui est devenu quasi-intraitable.

Ce matin, par télèphone  satélitaire, le colonel, Ramadan a tenu à préciser à notre rédaction, que ses élèments ont quadrillé  totalement une patrouille de l'armée tchadienne, dans un périmétre risqué.

"Nous les  avons laissé entrer dans notre  champ d'opérations, pour enfin refermer la centure sur eux."  en jargon militaire, cela veut dire beaucoup de  choses, nous explique-t-il avec une certaine sérénité.

"Nous exigeons à ce qu'ils  capitulent  intégralement car, ils auront de la peine à résister dans une situation aussi pénible et sans  issue". Nous rassure en plus,  cet maquisard  déterminé d'en découdre  dans les heures qui suivent avec une milice à la solde d'un pouvoir qui opprime son peuple au Tchad avec l'ingérence massive de la France et la passivité d'une communauté internationale complice par le silence d'un régime dont les pratiques restent  largements  autoritaires  au Tchad.

Il convient de dire que les troupes du FPR, résistent depuis plusieurs années au sud du Tchad face à une armée nationale qui dispose  et use des moyens non conventionnels et disproportionnés pour réprimer toute insurrection populaire dans le pays.

Notre rédaction salue la bavoure des hommes du FPR et soutient leur juste et noble cause contre l'injustice sociale et l'exclusion, qu'ils combattent par les armes à défaut d'un véritable espace des libertés démocratiques dans le pays.


A suivre..............