Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

abbos-sileck.jpgDepuis plusieurs décennies, les opposants/businessmen ont pris la rébellion en otage. Ils se servent de la crédulité de tous les braves tchadiens pour en faire de la chair à canon à leur profit. Le scénario est toujours le même : ils trouvent des Tchadiens révoltés contre Deby, ils en prennent la tête (de loin et de préférence dans un palace alors que leurs troupes subissent la faim et le feu debyque) et ils obtiennent des subsides de l’étranger.


Puis, après avoir un peu ennuyé Deby, ils se vendent à lui avant que leur nullité sur le plan militaire ne devienne trop aveuglante. Nos lecteurs pourront vérifier que le schéma se répète à chaque fois.

Dans cette optique alimentaire, tous les moyens sont bons pour faire parler de soi car la somme reçue par les opposants/businessmen est proportionnelle à l’esbroufe dont ils sont capables. Le principe est moins ils en font et plus ils doivent faire parler d’eux.


C’est pourquoi les opposants/businessmen ont toute une solde de hauts parleurs médiatiques qui chantent leurs louanges. En outre le rejet de Deby est tel que beaucoup de gens s’accrochent au moindre espoir et relaient les mensonges, pour le plus grand bénéfice des vantards cupides.


Depuis plusieurs jours ont voit s’agiter à nouveau le système. Il parait que l’UFR livre une grande bataille contre le tyran. Nous avons signalé qu’il s’agissait d’une simple escarmouche, puis nous nous sommes tus, tout en sachant très bien qu’il s’agissait d’une opération alimentaire de plus. Mais, quand même, si l’opération militaire avait été sérieuse, Deby n’aurait jamais laissé le Tchad pour aller se promener à Copenhague !


Or la situation a évolué. Nous savons de source sure que les opposants/businessmen ont pris contact avec Deby. Ils tentent à nouveau de se vendre. C’est pourquoi il nous parait utile de révéler la vérité sur les combats de ces derniers jours.


Les troupes debyques, depuis des mois tentent de mater la rébellion de notre ami et allié, le colonel Dassert. Ce brave et honnête soldat se bat avec courage et dans l’isolement médiatique le plus complet. Avec peu de moyens, il obtient de remarquables résultats qui inquiètent Deby au point que le tyran monte opération après opération contre la rébellion du MPRD. A chaque fois et contrairement à ce qui se passe avec les opposants/businessmen, Deby prend une raclée. Ces succès de la vraie opposition sont soigneusement ignorés par les hauts parleurs médiatiques.


Il y a une semaine, Deby avait planifié une attaque de grande envergure. Il a déplacé ses troupes aux environs de  Melfi, Korbol et Bousso en croyant surprendre Dassert et le défaire. C’est l’inverse qui s’est produit et le MPRD a mis en fuite l’ANT. La soldatesque debyque fuit depuis à toutes jambes, poursuivie par le MPRD et quelques colonnes de l’ANR dépêchées sur place.


En aucune façon, l’UFR n’a combattu Deby ces derniers jours. Tout au plus ont-ils eu un léger accrochage et quelques bombardements à très haute altitude, donc sans effets notables.

Se parant de la peau du lion, l’UFR a tenté de récupérer à son profit, le bénéfice des Tchadiens. C’est une avalanche de communiqués bidons qui a atteint l’AFP, RFI, la BBC et tant d’autres. Il a été aisé de vérifier que toutes les rodomontades de l’UFR étaient fausses, comme d’habitude, hélas. Comme les media occidentaux assimilent la rébellion tchadienne aux opposants/businessmen, c’est l’ensemble de l’opposition qui a été discréditée une fois de plus.


Les Tchadiens doivent prendre conscience que les opposants/businessmen sont le meilleur rempart de Deby. Ils ont volé effrontément le peuple quand ils étaient au pouvoir. Dés qu’ils déplaisent au tyran, ils font semblant de s’opposer. Avec l’argent récolté frauduleusement  ils se paient une milice qu’ils n’hésitent pas à recruter dans les camps. Après une petite cure d’opposition dans un hôtel 5 étoiles, ils retournent à N’Djaména se remplir les poches.


Il faut ouvrir les yeux et dénoncer ces honteuses pratiques. Deby et les opposants/businessmen, c’est bonnet blanc et blanc bonnet et il faut les chasser ensemble du pouvoir dans l’intérêt du peuple.

anr.tchad@gmail.com