Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


M.Mahamat Abbo Sileck,leader de l'ANR

Le gouvernement soudanais a réaffirmé dimanche sa volonté de normaliser les relations avec le Tchad en mettant en œuvre les accords signés par les deux pays et en s'engageant à la politique de bon voisinage.

"Nous avons renouvelé notre attachement aux accords que nous avions signés et qu'il ne faut pas de nouveaux accords. Ce qu'il doit faire maintenant, c'est l'engagement et la détermination à mettre en œuvre ces accords", a déclaré le conseiller du président soudanais Ghazi Salahuddin dans un communiqué de presse, au terme d'une visite à N'Djamena, la capitale du Tchad.

.

On croyait Béchir fâché à mort avec Deby et voila que le Soudan fait des offres de réconciliation avec ce que l’on croyait être son pire ennemi. Tout est faux dans les déclarations soudano-debyques mais ils sont les meilleurs alliés les uns des autres, en dépit des querelles qu’ils font payer avec le sang tchadien.

La dernière attitude soudanaise montre à quel point Khartoum souhaite garder Deby à la tête du Tchad car, maintenir le tyran, c’est empêcher le Tchad de devenir une puissance régionale qui pourrait faire de l’ombre à Khartoum.

Garder Deby au pouvoir, exciter les haines ethniques, susciter de faux espoirs et des rivalités tribales en poussant constamment sur le devant de la scène les opposants/businessmen les plus nuls et les plus véreux, voila l’axe stratégique du Soudan.

Depuis des décennies notre pays souffre des agissements d’une puissance étrangère sans scrupule, cynique et féroce.

Les méfaits du Soudan ont causé des dizaines de milliers de morts et d’estropiés et il est temps de leur montrer qu’il existe une limite à la malfaisance.

 

● Béchir doit aller en prison.

 

Avec Omar El Béchir, la méchanceté soudanaise a connu une accélération sans précédent. La médiatisation occidentale s’est seulement focalisée sur le Darfour mais, partout au Soudan, les exactions ont pris une ampleur sans précédent sous sa poigne de fer.

L’ANR compatit avec les souffrances injustes infligées au peuple soudanais mais notre mouvement a en charge, avant tout, de défendre l’intérêt du peuple tchadien.

C’est pourquoi le 16 Octobre 2009, Mahamat Abbo Sileck, Président de l’ANR, a déposé une plainte devant la CPI contre Omar El Béchir.

Monsieur Moreno-Ocampo, Procureur prés de la Cour Pénale Internationale a reçu de la part de Me David Marais, avocat de Mahamat Abbo Sileck, une demande d’extension de la saisine de la Cour aux faits dénoncés :

 

.

Depuis 2006, la Commission de l’ANR sur les crimes de guerre travaille sur les horreurs qui se passent au Darfour et à l’Est du Tchad.

Nous avons réuni assez de documents pour mettre gravement en cause de nombreux décisionnaires.

Nous commençons donc nos actions en justice, elles se poursuivront jusqu’au punisse ment de tous les coupables :

.

Il résulte de la saisine ou acte que la CPI est saisie des faits et crime liés au Darfour. Dans ce cadre, Omar El Béchir a nommément été cité comme responsable de ces crimes (ICC-2/05-01/09).

Or il apparaît que Mahamat Abbo Sileck a été arrêté et torturé sous la direction de Salah Gosh, chef des Services soudanais et sur l’ordre d’Omar El Béchir, Président du Soudan, aux fins de l’empêcher d’intervenir avec ses troupes au Darfour et au Tchad, Sileck représentant un risque pour le Soudan car étant en mesure de protéger les populations et voulant instaurer la paix et la démocratie dans la région.

.

Il apparaît de plus que les troupes de Mahamat Nour Abdelkerim, soutenues par les jandjawids, se sont livrées à de nombreuses exactions sur les populations du Tchad, qualifiables de crimes contre l’humanité et/ou de crimes de guerre.

.

Mahamat Abbo Sileck a donc saisi la CPI afin que soient jugés :

.

 

- Mahamat Nour Abdelkerim

- Mustapha Ahamat ; Abdoulaï Abdelkerim, présents en France, complices et instigateurs de l’enlèvement, des tortures et actes dégradants subis.

- Salah Gosh, chef des services soudanais comme exécutant de l’enlèvement, des tortures et actes dégradants subis.

- Omar El-Béchir, Président du Soudan, comme responsable et ordonnateur de l’ensemble de ces faits.

.

Et entend demander réparation des préjudices subis.

.

Il entend également que soient jugés les crimes de guerre et crimes contre l’humanité perpétrés contre les populations du Tchad par les hommes de Mahamat Nour Abdlekerim, sous les ordres et avec le soutien d’Omar El-Béchir.

 

En agissant ainsi, Mahamat Abbo Sileck porte un coup très sévère à la politique soudanaise qui fait si mal au Tchad, depuis tant d’années.

La CPI en effet trouvera dans cette démarche un soutien et des preuves qui lui faisaient défaut. Nos dossiers sont solides, notre volonté est sans faille et nous voulons que notre pays soit libre, fier de lui et en paix.


Il faut être courageux, patriote et lucide pour s’attaquer à un Chef d’Etat aussi puissant et sanguinaire que Béchir. Nous savons très bien quel redoutable ennemi nous affrontons, mais c’est inévitable pour la liberté du Tchad.


L’ANR souhaite de tout son cœur que les Tchadiens voient dans cette action un signe très fort de liberté et de détermination. Un peuple uni ne se laisse pas mener par une puissance étrangère et finit toujours par renverser le pire des tyrans.

Tchadiennes, Tchadiens, reprenez espoir, luttez avec nous et rejoignez l’ANR, le parti du renouveau !

.

anr.tchad@gmail.com