Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Y-a-il une opposition politique au Tchad ?
Djido Ouchar
La grande masse de la jeunesse tchadienne pense que le temps de pouvoir prendre les armes est révolu, mais il constate de plus en plus que sans les armes rien ne peut  se faire, rien ne peut se régler, face à ces multiples déboires du président Idriss Deby ce type ne plus digne de gouverner notre pays. Comment peux t-on concevoir qu’un chef d’Etat en fonction (mal élu démocratiquement) puisse participer à un forum organisé par les cadres d’une région fut-elle sa région natale, qu’au cours de cette réunion Deby puisse dire qu’ils ont été trois présidents issus de la région du BET et que après lui il ne peut pas avoir un autre enfant du BET qui puisse gouverner le Tchad, pour se faire, qu’il s faut se mobilisent autours de lui. Pour Juste ce propos là, cet homme n’est plus digne de gouverner notre pays. Si à supposer qu'il a été élu,c'est  pour tout le Tchad, mais s’il a fait un choix en disant qu’il est du BET, il faudrait que les Tchadiens qui ne sont pas du BET pensent que le moment est venu pour eux de chasser ce type du pouvoir. Mais quelle solution ont-ils ?


1- L’opposition démocratique s’est cloitrée dans des communiqués assez laconiques pour dénoncer des actes qui ne sont pas des actes démocratiques ;
2- D’autre part, L’opposition armée qui est en gestation quelque part, n’est pas en mesure de pouvoir faire vite les choses.


Alors, face à ce dilemme, qu’elle est le choix que peut opérer la jeunesse tchadienne. Dans tout les pays du monde les étudiants sont l’avant-garde de la lutte de leurs peuples. Qu’attendent donc les étudiants pour agir. Ce marché du travail qui est complètement bouché pour ceux qui ne sont pas zakhawa ou mieux ceux qui ne sont pas bidéat. Quel avenir pour la jeunesse tchadienne ? Pendant que les ressources du pétrole sont dans l’ordre du 3 milles milliards annuelle avec les prix du barils actuels et Idriss Deby continue a dire qu’il n ' y a pas d’argent. Où est ce que cet argent là va ?

 

Il va s’en dire que cet argent est investi vers l’Afrique du sud ou dans les pays du golf.

De toutes les manières et en tout état de cause, la jeunesse Tchadienne n’a plus d’avenir avec cet homme. Débout et cherchons une solution.
Djido Ouchar