Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:Urgent- Le blogueur Mahaydine Babouri libéré grâce à une médiation familiale //Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Chad Army zu-23-4 to jeep 07012008 news 001

 

Selon des informations en provenance du Tchad, les militaires appartenant à l’armée tchadienne et relevant principalement des forces présidentielles, ont abattu froidement dans la nuit du dimanche à lundi, le fils du Maire de Goré  dans le Logone Oriental, blessé grièvement quatre (4) personnes dont le sort est entre la vie et la mort.

 

Pour les personnes initiées à l’histoire de la répression politique, des crimes de sang, des actes de barbarie et autres au Tchad, ces pratiques illustrent parfaitement qu’Idriss Deby reste profondément fidèle et  enraciné à ses valeurs  antérieures de Chef d’Etat major de la 3ème république qui a tué et décimé à travers des exactions massives et extrajudiciaires des milliers de populations tchadiennes d’où le tristement célèbre septembre noir de 1984 qui lui est attribué.

 

Ces méthodes  de terreur menées partout dans les rangs de populations au Tchad par les forces du Général criminel Idriss Deby, ont pour mission et objectif principal de dissuader toute velléité de contestation populaire, casser l’élan des résistances et  d’insurrections pacifiques à son régime.

 

Au Tchad, durant deux décennies, les Tchadiennes et les Tchadiens en général, vivent sous le règne d’une dictature militaire et clanique insoutenable, indescriptible et démesurée au point qu’à force d’en évoquer, on devient monotone.

 

L’heure est aux actions urgentes et à la mobilisation des forces vives aussi bien de la société civile et politiques pour faire sauter le verrou d’une société tchadienne totalement bloquée par un homme et son système rejeté par tous.

 

Makaila Nguebla