Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

deby-hujintao.jpg

LETTRE OUVERTE A SON EXCELLENCE IDRISS DEBY ITNO PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU TCHAD, CHEF DE L’ETAT


                Excellence, nous, les 50 Ingénieurs et Techniciens  formés en chine dans le cadre de l’accord de Joint Venture (AEJV) du 20 septembre 2007 signé entre la République du Tchad et la République populaire de Chine, profitons de la confirmation de votre réélection à la magistrature suprême par le Conseil Constitutionnel ce jour 21 mai 2011, pour vous exprimer nos félicitations et vous soumettre nos doléances par rapport aux pratiques néfastes à l’épanouissement des cadres tchadiens au sein de la Société de Raffinage de N’djamena (NRC) qui, si elles perdurent, risquent de compromettre votre bonne volonté de créer l’emploi à la jeunesse tchadienne.
                En effet, Excellence, nous avons subit toutes sortes de discriminations au sein de  la NRC qui est une société de droit tchadien. Excellence, permettez-nous de vous faire savoir que les cadres tchadiens que nous sommes sont ridiculisés par les chinois sous l’œil complice de ceux à qui vous avez placé votre confiance à différents niveaux à savoir le Ministère du Pétrole et de l’Energie(MPE), la Société des Hydrocarbures du Tchad(SHT) et la Société de Raffinage de N’djamena(NRC). Ceux là nous font croire que le Tchad n’a pas payé ses 40% alors ils n’ont pas le pouvoir de prendre le destin des tchadiens que nous sommes en mains. Excellence, en votre qualité de Président de la République, accepterez-vous que vos cadres Ingénieurs et Techniciens soient soumis à un contrat d’apprentis avec 84.000(Quatre vingt quatre mille) FCFA (à prendre ou à laisser) comme salaire de base dans une société de raffinage de
pétrole qui d’ailleurs est une industrie à haut risque.
Excellence, c’est une insulte à l’égard du peuple tchadien tout entier. Nous étions d’ailleurs victimes d’une escroquerie dès le début de notre formation en Chine. Au cours de cette formation, nous avions reçu 10(dix) Dollars Américain par jour comme argent de poche sans pourtant pensés à un frais de formation. Nous étions alors rentrés au pays de Toumaï après les 03(trois) mois pour être à la merci de la nature pendant 04(quatre) mois. Après tout ce temps passé, la NRC nous a fait appel le 15 avril 2011 pour nous soumettre à ce contrat de misère. 05(Cinq) de nos collègues ont été rejetés pour une raison que nous ignorons. Excellence, ce qui nous surprend, c’est que les autorités du MPE et celles de la SHT se rejettent la responsabilité quand nous les avions informées de notre situation. La SHT par la voix de son Directeur Général nous fait comprendre que le "brut qui serait raffiné n’est même pas tchadien ; car
ce brut est Chinois" et que le problème de la raffinerie de Djermaya est un problème "politique" et non un "business". Selon lui, il n’a pas le soutien de son gouvernement pour lui permettre d’agir en notre faveur, par contre, les chinois ont le soutien total de leur ambassadeur.
                Excellence, comme le problème de la raffinerie de Djermaya est d’ordre politique et qu’aucune personne parmi ceux à qui vous avez placé votre confiance ne pourrait nous trouver une solution comme nous l'a dit le Directeur Général de la SHT, nous venons par la présente vous demander de faire respecter les dignes cadres Ingénieurs et Techniciens Tchadiens que nous sommes. Nous revendiquons à ce qu’on soit traités conformément à nos qualifications et que nos salaires soient fixés conformément à la grille salariale spécifique aux raffineries de pétrole et que le MPE et la SHT essayent de rappeler à la partie chinoise les clauses concernant la formation et le recrutement des tchadiens.
                Ainsi, Excellence, en votre qualité de Président de la Renaissance du Tchad, resteriez vous sourd à nos cris d’alarme ? Que cette Renaissance dont il est question soit une Renaissance effective et non un cauchemar pour la jeunesse Tchadienne.


                                                                              Les Ingénieurs et Techniciens Tchadiens formés
                                                                              en Chine dans le cadre de la raffinerie de Djermaya