Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

debyeufor.jpg

Réunis,  hier dimanche au siège du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), les cadres de la région du Guéra, ont exprimé leur  profonde  indignation face à la politique d’exclusion et  du mépris qu’ils subissent du régime d’Idriss Deby depuis plusieurs années.

En effet, les intellectuels du Guéra, ont  remarqué qu’aucun ressortissant de la région, membre du Mouvement Patriotique du Salut (MPS) n’y figure dans le dernier Gouvernement constitué par le Premier ministre Emmanuel Nadingar II.

 Le Guéra, situé au cœur du Tchad,  fait  partie  des  régions du pays qui  fournit à la fonction publique tchadienne de nombreux et valeureux cadres que l’on peut trouver dans les départements tels que : l’ éducation, la santé, l’ armée et l’économie etc….

Connus pour leur légendaire courage, les ressortissants du Guéra ont été présents à tout  le processus des mouvements insurrectionnels et des luttes pour les changements politiques au Tchad. Mais hélas ! Ils ont payé des lourds tributs pour leurs soutiens inconditionnels à tous les régimes qui se sont  succédé à la tête du  pays.

En dépit de leurs allégeances aux différents chefs de guerre tchadiens,  qu’ils ont portés aux pouvoirs, les ressortissants du Guéra ont été remerciés en monnaie de singe.

 Excepté le Ministère des Affaires Etrangères qui a été confié au défunt Idriss Miskine  sous le régime d’Hissein Habré,  les responsables politiques et administratifs du Guéra  n’ont  jamais bénéficié d’autres postes ministériels importants comme  la défense, le plan et coopération, les mines et énergies. Ils sont généralement confinés à assumer des responsabilités au niveau du Ministère de l’éducation nationale ou  de l’Enseignement supérieur.

Aujourd’hui, tout porte à croire qu’une prise de conscience est manifestée dans les milieux  des cadres du Guéra sur l’ingratitude et le mauvais traitement du régime actuel à leur égard.

La réunion du dimanche, à laquelle ont pris part tous les départements qui composent la région du Guéra, a permis aux participants d’élaborer une fiche qui relate une série des lettres de protestations et  des doléances précédemment adressées à Idriss Deby.

Jamais au Tchad, une région et sa composant sociale n’ont été autant délaissées par le pouvoir en place ;

Jamais les cadres du Guéra n’ont fait preuve de cohésion sociale pour se faire entendre et réclamer aux mêmes titres que les autres localités du Tchad, une attention à leur égard ;

Face donc aux frustrations exprimées par des responsables politiques et administratifs du Guéra, Idriss Deby ne peut demeurer sourd et rien ne peut justifier son silence devant leurs préoccupations.

 

Il est temps qu’Idriss Deby cesse  avec son approche sectorielle de favoriser les siens pour penser global. Car, il  y va de la stabilité de son régime et du Tchad.

 

La rédaction du blog de makaila