Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Dr Djonga est-il un puissant caché dans l’ombre ? Médecin chef de Bokoro, il a réussi la prouesse de se faire nommer délégué sanitaire du Moyen Chari sans que le ministère de la santé ne soit au courant! Autrement dit, selon une source proche du minitère concerné, le projet de décret le nommant à cet important poste de resonsabilité n’est pas parti du cabinet du ministre de la santé publique ! C’est lorsque ledit décret a atterri sur la table du ministre que tout le monde a ouvert grandement les yeux ! Ce médecin savait que son collègue qui dirigeait cette délégation a été révoqué de son poste pour inélicatesses. Dr Djonga disose-t-il de parrains dans la haute sphère de l’Etat ? Cette éventualité n’est pas à exclure. Elle pousse à cette question : comment gère-t-on le Tchad ? Il y a longtemps que ce pays est la propriété d'un minorité soutenue par des prvenus detout poil. Ces gens s'amusent avec la santé du peuple.
 
Mais, au ministère de la santé publique, on n’a pas accepté tout de suite cette nomination du fait qu'elle n’a pas respecté la procédure. Bien d’acteurs connaissent ce disciple d’Esculape pour ses frasques de cupide. Alors quelqu’un parmi eux a attiré l’attention des autres sur Dr Djonga. On a fouillé un peu dans son passé pour découvrir son vrai visage. Partout où il est passé, Pala (comme médecin stagiaire), Fianga et Bokoro (médecin chef de district), on raconte qu’il a toujours fait preuve devant l’argent. Alors le ministère a suspendu sa nomination. Mais, par des voies contournées, bien que non encore installé, à partir de N’Djaména, le délégué contesté a réussi à ordonner des dépenses sur certaines lignes du budget de la délégation !
 
Malheureusement pour notre médecin. A Sarh, le gouverneur veillait, conscient qu'à la santé, personne n'assure la foncton de délégué voilà deux mois. Quand les papiers des dépenses sont arrivés devant lui, le pemier responsable de la région du Moyen Chari est tombé des nues en constatant que le délégué non encore installé a ordonné des dépenses à partir de N’Djaména ! Dans tous les cas, le délégué a raison : il est délégué Sanitaire du Chari Baguirmi à partir de la date de signature du décret portant sa nomination. Le gouverneur a alors appelé le ministère de la santé publique pour attirer son attention sur ce délégué.
 
Idiss Déby Itno est interpellé. L'Assemblée nationale aussi.
 
La rédaction.