Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

AVCRP: le Président de l’Association des Victimes des Crimes et Répressions Politiques (AVCRP) a organisé un point de presse

Le Président de l’Association des Victimes des Crimes et Répressions Politiques (AVCRP) a organisé un point de presse, le vendredi 6 Août 2010 au ministère des Relations Extérieures.

M. Hachim Ismaèl a d’abord demandé à l’assistance d’observer une minute de silence en mémoire des victimes des crimes et répressions politiques mortes dans les geôles de la prison macabre de la DDS et aussi à ceux et celles qui se sont battus corps et âme pour la cause des victimes et de la justice.
L’objet de cette rencontre est d’entretenir l’opinion nationale et internationale sur la vie de son organisation qui se bat quotidiennement depuis 18 ans pour d’une part, obtenir du gouvernement tchadien l’indemnisation des victimes des crimes et répressions politiques, d’autre part. Il s’agit surtout de voir un jour, le dictateur Hissein Habré et ses complices jugés. M. Hachim Ismaèl a relevé que malheureusement, ces victimes continuent de croupir et de souffrir, faute d’un véritable soutien de la part du gouvernement et de la communauté internationale.

« L’AVCRP qui se veut le seul cadre indiqué pour les victimes, a été elle-même victime de plusieurs machinations politiques, de sabotage de tout genre pour l’affaiblir et céder la place à d’autres personnes afin de s’accaparer du dossier Habré pour leurs intérêts bassement égoïstes », a indiqué par ailleurs le Président de l’AVCRP.

« A chaque fois que le Tchad est dans une situation de guerre ou de calamité naturelle, le dossier Habré est introduit. Et cela, avec pour seule intention de semer de trouble ou de l’amalgame à l’insu des vraies victimes et leur association », devait faire remarquer M. Hachim. Il met en garde ces personnes, ONG et autres et que l’AVCRP se réserve le droit d’une éventuelle poursuite judiciaire.

Par ailleurs, Hachim Ismaèl a annoncé que d’autres actions seront ménées en vue de voir aboutir le procès Habré et l’indemnisation des victimes et ce malgré que Human Right a suspendu son financement à l’AVCRP depuis 2006 et réussi à diviser son organisation. Une manoeuvre dilatoire que l’AVCRP condamne fermement.

Aussi, ajoute t-il que dans les jours à venir, les victimes envisagent la mise en place d’une coalition des associations de défense des doits de l’Homme et qu’une action de lobbying sera menée pour rencontrer le gouvernement, le parlement et autres organisations internationales ainsi que les leaders d’opinions pour que la proposition de loi portant indemnisation des victimes soit examinée, adoptée et appliquée le plus tôt possible, conformément aux promesses du Chef de l’Etat.

Le Président de l’AVCRP a enfin demandé à l’Union africaine d’user de tout son poids pour que l’Etat sénégalais instruise le dossier Habré, même s’il exige 18 milliards de FCFA qui sont irréalistes.

Boldoumngar Gustave