Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 africa-24jpg.png
Mes chers compatriotes et amis du Tchad, permettez moi de vous liver ma réflexion ci-dessus en tant que tchadien sur la couverture de la chaîne de télévison Africa 24 de l'élection présidentielle du 25 avril 2011 largement boycotté par le Peuple tchadien. Merci à vous tous.
  
 
Même si Africa 24 est fiancé entièrement par des dictateurs africain (Tchad, Gabon Cameroun Guinée Equatoriale etc.), les journalistes ont quand même une éthique et une déontologie journalistique. Malheureusement Africa 24 fait le contraire des principes journalistiques et fait exactement le même travail que les médias publics tchadiens dirigés par des journalistes qui ont mis de côté leur professionnalisme. Africa 24 ne se rend pas compte que la majorité des africains se détournent de cette chaîne qui de plus en plus fait la honte de l’Afrique. Comment peut on être une télévision destinée à l’Afrique et être totalement sélective, partiale et partielle dans le traitement des informations. Le cas de la couverture de l’élection présidentielle tchadienne du 25 avril 2011 est éloquent. Les téléspectateurs et auditeurs africains ont raison de suivre France 24 et RFI que de suivre une caisse de résonance des dictateurs africains. RFI et France 24 ont au moins une certaine objectivité même si elles sont sous la responsabilité de l’Etat français. Le reportage du journaliste de RFI sur la participation au vote des tchadiens est beaucoup plus proche de la réalité que celui d’Africa 24. Comble du ridicule cette Africa 24 qui se dit une télévision africaine. Alors que les tchadiens de France ont manifesté, aucune information sur cette manifestation, on est allé montré un bureau de vote vide avec à la clef des réactions des soi-disant votants.
 
Au moins, Africa 24, accorder un peu d’attention à la majorité des tchadiens qui souffrent d’une dictature atroce depuis 21 ans de régime Deby au Tchad ou du moins évoquer le mot d’ordre du boycott de l’opposition tchadienne largement suivi dans le pays. Le travail journalistique devrait dénoncer les dérives des dictatures et soutenir le peuple qui lutte courageusement.
 
Même si les journalistes d’Africa 24 préfèrent l’argent des dictateurs africains, au moins il faut de la compassion envers des millions des tchadiens et des africains qui subissent des injustices quotidiennes, d’humiliations permanentes, des tueries en série de la part des oligarchies africaines. Honte à vous Africa 24. Honte à vous les journalistes d’Africa 24 qui soi-disant montrer les bons côté de l’Afrique en occultant les réalités des peuples d'Afrique. Honte à Vous Africa 24 de votre complicité avec les dictateurs pour écraser le peuple africain qui se bat dignement pour sa libération.  Le moment viendra ou vous ne sera pas épargner. Africa 24 votre positionnement systématique  sur les dictatures africaines qui organisent des élections de façade parce qu’elles vous ont donné de somme colossale d’argent revient simplement à dire que vous préfériez monnayer votre dignité, votre professionnalisme et la déontologie journalistique avec de l’argent. Si vous émettez depuis la France , le CSA devrait regarder un peu ce que vous faites et peut être vous interdire d’émettre. Dans une démocratie qui se respecte, on ne peut accepter des propagandes des dictatures et laisser des populations entières massacrer par leurs dirigeants. La France, patrie des droits de l’homme devrait regarder l’incompatibilité de telles chaînes sur son territoire. Allez y , émettez depuis l’Afrique comme ça au moins c’est claire.
 
Il appartient aux populations africaines, surtout des pays francophones d’arracher leur liberté et de travailler à l’émergence d’un nouveau système médiatique nourri par des principes, des valeurs, des exigences de cohérence et un sens de responsabilité, de l’éthique et du professionnalisme. A l’image des révolutions arabes,  les peuples africains  devraient écrire leur page historique afin qu’ils réalisent les objectifs concrets et pratiques de leur espérances. A tous les tchadiens, de s’engager ensemble, libérés des potentielles surdités émotives et nourris par la lucidité au regard des exigences démocratiques, pour que les oligarchies et leurs médias complices ne nous divisent point, ne nous manipulent plus et ne nous fassent pas croire à des divergences qui n’existent pas dans le quotidien de nos vies et de nos espoirs d’êtres humains. Après le boycott de l’élection présidentielle tchadienne par la majorité du peuple tchadien, l’heure est aux fronts de résistance communs et raisonnables. Les mobilisations doivent se poursuivre jusqu’à la réalisation des objectifs du peuple tchadien, c’est à dire un véritable changement au Tchad qui nécessiterait le départ de Deby et de son suytème MPS.
 
Dounia Nodjitoloum
N’djamena