Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

religieux_tchadiens3.JPG

L’Union des Syndicat du Tchad (UST), avait suspendu son mot d’ordre de grève enclenchée depuis le 17 juillet passé (voir notre article/Tchad: L'UST interrompt son action pour un mois), après la médiation des religieux tchadiens. S’il est vrai que la grève coute cher en énergie et moyens, nous sommes en droit de se demander quelle garantie a eu l’UST pour mettre terme à une action qui a eu, pour une fois dans l'histoire du Tchad, le consentement de tout le monde créant ainsi une union nationale face à l'arbitraire et l'imposture.

Cette action qui a, rappelons le, couté à l’ancien SGP son poste (car selon les dires il aurait conseillé le tyran à ne pas brutaliser les syndicalistes ce qui a mis le potentat dans un état de délire frénétique inexplicable), trouve aujourd’hui une issue provisoire grâce, paraît-il, aux Eglises (musulmane et chrétienne). Mais quelle Eglise ? Le problème tchadien n’a-t-il pas pour origine en partie les cultes et les dogmes ? Le comité islamique du colonel Hassan Hissein est-il si crédible pour jouer la médiation dans cette crise ?

Le comité de Hassan Hissein n’a aucun crédit pour apporter une quelconque contribution à la résolution du conflit. Ce Monsieur qui, après toutes les fêtes religieuses, adresse un prêche louangeur au tyran lui souhaitant long règne au Tchad, ne peut pas aller contre les intérêts de Deby. La dévotion mystique et la vénération pieuse doivent être à l’adresse, avant tout, du Tout Puissant et non à un despote qui a pris tout un Peuple en otage.

Deby nomme ses enfants, ses neveux, ses gendres, son clan,… aux postes les plus lotis en moyens financiers, les plus lucratifs pour mieux détourner, privatise les sociétés publiques au profit des siens, opprime les journalistes et syndicalistes, assassine les opposants sous le regard d’une opinion nationale démunie et impuissante, une opinion internationale indifférente voire complice. Car il faut se rappeler, au moment des démarches pour l’exploitation du pétrole, quand les associations de la société civile, les opposants, les syndicalistes et autres politico-militaires mettait en grade la Banque Mondiale sur non seulement la crédibilité du régime à mener à bien une telle opération mais aussi l’inexistence des garanties sur le respect de celui-ci aux engagements signés avec le BM, ce sont ces mêmes conglomérats religieuses et autres « roitelets » (chefs des cantons obligés de Deby) qui ont fait le déplacement de Washington pour encourager la BM à concrétiser ces accords. La suite est connue de tout le monde. Deby a non seulement détourné l’argent du pétrole au profit des siens, mais il a même récupérer le 10% (appelé 10% de la génération future). Le résultat de ce désastre est connu : famine, maladies, pauvreté, etc.… malgré le pétrole.

La manifestation d’un certain scepticisme vis-à-vis de ces démarches est légitime tant ces corporations, faisant fi à toute justice sociale, n’ont même pas pensé utile de dénoncer (ne serait-ce que devant leurs paroissiens) l’injustice que subit le Peuple tchadien au quotidien. Peuvent-elles mettre à coté tout esprit partisan et inconditionnel à Deby et obtenir aux travailleurs leurs dus ? Nous ne croyons pas. Mais espérons que cette médiation aura servi à mettre à nu Hassan Hissein et ses pratiques mafieuses au sein du comité. Dieu merci, dans le Comité islamique comme au sein des églises chrétiennes, il ya des religieux, cette majorité silencieuse qui méritent plus notre respects et nos considérations que Hassan Hissein et ses acolytes. 


La Rédaction de la Gazette.