Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Communiqué de presse 

TCHAD

Faire obstruction à la levée de l’immunité parlementaire de M.Saleh Kebzabo


Les mouvements d’opposition politique, les acteurs de la société civile ainsi que les  leaders tchadiens en exil,  sont profondément indignés par  le complot en cours qui vise à lever l’immunité parlementaire de M.Saleh Kebzabo, leader du parti de l’Union Nationale pour la Démocratie et le Renouveau (UNDR) et Chef de file de la Coordination des Partis  Politiques pour  la Défense de la Constitution (CPDC) au Tchad.

Selon des informations relayées par les médias étrangers et internationaux, l’Assemblée nationale tchadienne s’apprêterait à se prononcer le lundi prochain sur la demande de levée de l’immunité parlementaire du député tchadien, M.Kebzabo, qui est l’objet d’accusation de diffamation par la famille de l’ex-chef de village de Matta, dans la région de Léré.

Nous pensons que cette affaire est montée par Me Padaré, Ministre des affaires  foncières et du domaine et Samir Adam, Ministre Secrétaire général du gouvernement (SGG) qui ont à leur tour saisi l’Assemblée nationale, dans le but et le seul souhait de nuire à l’image politique de M.Kebzabo à l’approche des élections communales.

Par ailleurs, au dé là de la personne de M.Saleh Kebzabo, le régime tchadien cherche à étouffer définitivement toute voix discordante de l’opposition civile et démocratique  au Tchad, et ce, pour  préparer  la Présidentielle de 2016 qui sera qu’une simple formalité  voire une passerelle pour Idriss Deby qui  briguera encore un autre mandat afin de s’éterniser au pouvoir.

L’opinion publique nationale et internationale reste naturellement convaincue qu’au Tchad, l’Assemblée nationale est largement acquise à la cause du pouvoir et que la procédure de levée de l’immunité du député Kebzabo,  passera sans aucune surprise  comme une lettre  à la poste.

De même, il faut souligner que la justice tchadienne déjà tenue en laisse par le régime d’Idriss Deby ne fera qu’exécuter toute action en justice qui est soumise à son appréciation à de fins et mobiles inavoués dans l’intention de nuire aux acteurs politiques et autres empêcheurs de tourner en rond du pouvoir en place.

Lever l’immunité parlementaire de M.Saleh Kebzabo, vise d’une manière ou d’une autre à ensevelir complètement une opposition tchadienne dont la voix est éteinte depuis 21 ans de règne autocratique d’un régime désavoué.

Les forces contestataires tchadiennes en exil s’opposent à toute levée de l’immunité parlementaire de M.Kebzabo et lancent un appel à la solidarité et à la  mobilisation à toutes les sensibilités sociopolitiques internes à élever le niveau de protestation citoyenne  et nationale à l’encontre d’un pouvoir conservateur  et  hostile aux valeurs universelles qui fondent  la démocratie.

Elles interpellent la communauté africaine et internationale à rompre le silence pour se prononcer sur cette question de levée de l’immunité parlementaire de M.Kebzabo en adoptant une position claire face au gouvernement tchadien.

Fait à Dakar, le 17 décembre 2011

                                La coordination internationale des forces vives tchadiennes en exil.

Contacts : 00 221 70 64 96 924

                  00 221 33 825 93 72