Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

CPS SKV12 290510231807 photo00 photo default-368x512arm--efraise2.jpg

Puisque le président Tchadien lui-même, Idriss Deby Itno, a ouvert ce débat alors, continuons les causeries pour aller au fond de certaines vérités.     

Primo, l’armée française joue un rôle social trop important comparée à l’armée de Deby et à Deby lui-même avec ses 20 années de pouvoirs. Quand le président Tchadien et les siens et tous ceux mangent à sa table, envoient leurs rejetons, en jet privé ou autres moyens, se faire soigner aux États-Unis, en Europe ou au moyen Orient, c’est l’armée française au Tchad qui, à travers son corps soignant et ses installations médicales, assistent nos mouroirs (hôpitaux tchadiens) pour soigner les citoyens démunis. Dans les cas plus complexes,  l’armée française reçoit même directement dans ses locaux des patients. Ça, ce sont des faits mesurables, vus et connus des Tchadiens. Que fait l’armée de Deby hormis le rôle connu de terroriser les citoyens et agresser des journalistes à travers des hommes de main afin de les museler et d’imposer son pouvoir autoritaire?  

Quand il ya incendie au Tchad, c’est à l’armée française qu’on demande le secour. Quand il ya inondation et autres calamités naturelles,  c’est à l’armée française qu’on demande de l’aide. Je ne rentre même pas ici dans les détails du cas des milliers de Tchadiens travaillant grâce à la présence de l’armée française et qui nourrissent des milliers de familles. Ces travailleurs seraient destinés au chômage assuré, donc à la misère extrême, s’ils n’étaient employés chez les éperviers (le nom de l’armée française stationnée au Tchad)  

Secundo, nous nous répétons, mais il faut bien le faire pour rafraichir certains esprits pollués par l’ingratitude et une rancœur non motivée qui alternent leur jugement. C’est grâce aux éperviers que nous avions résisté à l’arabisation du Tchad souhaitée par l’agité colonel libyen Mouamar Khadafi. S’il n’y avait pas cette aide directe et active des éperviers, des millions de Tchadiens allaient être,  de force, assimilés aux Arabes et seraient déclarés et traités comme Arabes de seconde classe, pour ne pas dire esclaves des Arabes.

Tertio, récemment, il ya moins de 3 ans, c’est encore grâce à l’armée française que le Tchad a échappé, de justesse, au monstre de l’intégrisme et du wahhabisme islamique  venant du Soudan pour rallier ses unités avancées qui sommeillent au Tchad. La station islamique de Manda, au sud du Tchad à l’entrée de la ville de Sarh, est belle et bien une de ses unités bien camouflées qui tarde à dévoiler officiellement ce qu’elle compte faire au nom d’Allah.

Quarto, s’il ne faut parler que du mal et uniquement du mal, comparé et égalisé les actes des éperviers à ceux de l’armée de Deby, c’est travestir la vérité. Je  vous épargne des énumérations macabres, mais si le président Tchadien y tient,  on comptera et on verra qui a fait quoi.

Le président Tchadien a pris confiance et incite, ingratement, à la haine des Français qui, bien avant les politiques, sont un peuple ami. Nous disons à la France et au peuple français que nous nous dissocions des démarches d’Idriss Deby Itno qui ne s’alimente que de tensions et d’instabilités.

Le vrai visage du président Tchadien n’est pas celui-là présenté sur des scènes officielles, mais c’est bien celui qu’on voit en étant derrière les rideaux et sur les scènes en arrière-plan. Comme par exemple le bagne militaire de Korotoro. Nous reviendrons prochainement sur ce qui se passe à Korotoro et vous découvrirez les vérités sur l’armée de Deby.

Pour finir cette formulation d’inquiétude, parler d’argent et de nos intérêts réciproques n’est pas un problème en soi. On peut le faire de manière responsable et dans l’intérêt de nos deux peuples. Mais, inciter les Tchadiens aux soulèvements et à la protestation comme l’a fait publiquement Idriss Deby Itno, de surcroit président de la république, c’est quand même irresponsable et très dangereux pour le futur de notre relation et la stabilité. Car le danger, demain, viendra de tous les Tchadiens qui ont entendu Deby et qui réclameront la même chose de la même manière pour la simple raison qu’ils l’ont vu faire sans qu’il y ait un contrecoup. Il faut tirer au clair cette affaire très sérieuse qui n’est qu’à son début.   En tout cas, s’il ne faut apprécier que les actions directes et visibles, Deby et son armée posent plus de problèmes aux tchadiens que la présence de l’armée française au Tchad. Ça, c’est un facteur  non négligeable lorsqu’il faut choisir.  

Joe Al Kongarena, librafrique.com

Contact : joe.alerte@gmail.com   Tel : (001) 514 239 0502